Les travaux du dialogue intercommunautaire sur les questions liées au conflit dans les territoires d’Uvira, de Fizi et Mwenga ainsi que dans le secteur d’Itombwe au Sud-Kivu ont été lancés dans la ville d’Uvira ce mardi 25 juin 2019.

Lancé par le gouverneur Theo Ngwabidje, ce dialogue est organisé par l’ONG Alerte International, dans le consortium “Tujenge Pamoja kwa ajili ya Amani”, en français, “Construisons la paix ensemble pour la paix”. Ce dialogue vise à permettre aux communautés ethniques en conflit, les institutions étatiques et coutumières de ces différents territoires de maîtriser les enjeux des conflits et de l’insécurité dans cette partie de la province du Sud-Kivu.

Selon les organisateurs, il sera aussi question de trouver des solutions de paix de façon concertée et participative pour la stabilisation de cette région et offrir aux communautés, à la chefferie de Bavira et aux institutions étatiques les options de décisions conséquentes susceptibles de résoudre la question de gestion administrative du regroupement de Bijombo.

Les acteurs de la société civile disent attendre de ce dialogue les stratégies adéquates pour pacifier une fois pour toute cette région en proie aux affrontements à caractère tribal qui ont repris depuis le début du mois. Ils ajoutent sensibiliser les communautés pour la cohabitation pacifique reste la seule solution pour arriver à une paix durable.

Depuis plus d’une année, les Hauts Plateaux de Fizi est devenu le théâtre des conflits armés généralisés entre les Banyamulenge, les Bafuliiru, les Banyindu et les Bavira et qui ont occasionnés de milliers de personnes à se déplacer, d’autres tuées et plusieurs maisons incendiées.

Ce dialogue qui ira jusqu’au samedi 29 juin réunit les leaders communautaires de ces différentes communautés, les autorités provinciales du Sud-Kivu, une délégation venue de Kinshasa, ainsi que certains élus provinciaux.

Thierry M. RUKATA/Politico.cd

1 comment

  1. Ne faites pas l’ironie de ne pas connaître l’origine de cette guerre. Cette guerre est causée par l’erection de minembwe en commune rurale.
    L’annulation de ce secret elevant minembwe en commune rurale serait l’une de meilleur piste de solution à ces congilits.
    Merci

Comments are closed.