Le feuilleton “exclusion” et “suspension” continue à l’Union nationale de la presse du Congo. Ce lundi 24 juin, la Commission de la carte d’identité professionnelle du journaliste congolais a rendu public un communiqué de presse dans lequel elle signifie à l’opinion publique que le président national de l’UNPC Kasongo Tshilunde et le président de Kinshasa de cette même structure Jean-Marie Kassamba sont réhabilités.

Par contre, ce sont les membres de la commission de discipline Walter Mukendi et Anaclet-Robert Kabongo qui perdent leurs cartes de presse pour inactivité professionnelle depuis deux ans. Les décisions de ces derniers démettant de leurs fonctions Kasongo Tshilunde et Jean-Marie Kassamba tombent caduques, “vu le caractère illégal et intentionnellement motivé” de leurs auteurs.

A dater de ce jour, l’UNPC retire des “cartes d’identité professionnelle des journalistes aux sieurs Walter Mukendi et Anaclet-Robert Kabongo pour inactivité professionnelle depuis plus de deux ans, conformément aux dispositions des articles 2, 24, 25 et 26 du statut particulier de Commission de la carte d’identité professionnelle du journaliste congolais”, indique le communiqué.

Ainsi, étant déchus, ces deux journalistes ne peuvent plus engager l’UNPC et “toutes les décisions prises par la commission de discipline et Éthique professionnelle auxquelles ces derniers ont siégé, pourtant en situation professionnelle irrégulière depuis plus de deux ans, notamment le Cas Jean-Marie Kassamba et consorts sont irrégulières et de nul effet”, conclut le communiqué.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *