Après l’arrestation de Lambert Mende, ex-ministre des médias et communication et ancien porte-parole du Gouvernement, député national, le dimanche 19 mai, l’Assemblée Nationale a saisi l’organe compétente pour que les auteurs de ces actes répréhensibles puissent répondre de leurs actes.

Pour la présidente de la Chambre basse du parlement Jeannine Mabunda Lioko, ces policiers n’ont pas respecté l’immunité parlementaire du député. Tout s’est passé en violation de la loi.

Sur ce, les députés ont convoqué Basile Olongo, le lundi 20 mai pour s’expliquer. Selon eux, cette arrestation est assimilée à un réglement des comptes.

Vital Awashongo, directeur des Renseignements généraux de la Police nationale a été suspendu de ses fonctions. Selon ce général, il a agi de son propre chef sans pourtant informer sa hiérarchie.

De son côté, le Colonel Mopepe est aux arrêts pour cette même affaire.

Rappelons que Basile Olongo, a affirmé que Lambert Mende est accusé de détention illégale du diamant des creuseurs artisanaux venus de la Province de Sankuru.

Une affaire qui risque d’être tirée en longueur car, Lambert Mende intervenant sur Top Congo FM avait souligné qu’il ne lâchera pas jusqu’a ce que la verité sera dévoilée dans cette affaire qui prend les allures d’un acharnement. Il accuse même le Ministre Basile Olongo d’être à la base de cette humiliation.

Jeancy Ngampuru /Politico