Les travailleurs des indo-pakistanais, chinois et libanais manifestent ce lundi, 11 mars matin au centre-ville, ils réclament l’amélioration des conditions salariales.

Selon les témoignages recueillis sur place, ces travailleurs exigent de leurs employeurs l’application de SMIG.

Les activités sont paralysées aux alentours du grand-marché, toutes les boutiques sont fermées.

Les efforts de la police pour disperser les manifestants restent jusque-là sans succès, la situation demeure tendue.

Zanem Nety Zaidi |POLITICO.CD