Chers lecteurs,

Nous avons besoin de votre contribution. Avec 1 dollar ou plus, vous pouvez nous aider à garder notre journalisme à l’abri de toute influence et contribuer ainsi à améliorer la qualité de l'information en RDC.

mardi, juin 2, 2020
DRC
3,326
Personnes infectées
Updated on 2 June 2020 à 22:29 22 h 29 min
DRC
2,772
Personnes en soins
Updated on 2 June 2020 à 22:29 22 h 29 min
DRC
482
Personnes guéries
Updated on 2 June 2020 à 22:29 22 h 29 min
DRC
72
Personnes mortes
Updated on 2 June 2020 à 22:29 22 h 29 min

RDC: Kinshasa dénonce des « déclarations intempestives » appelant à un dialogue avec l’opposition

Dans un communiqué publié ce mercredi par le ministère congolais des Affaires étrangères, le gouvernement de la RDC dénonce ce qu’il  qualifie des déclarations intempestives » de « certaines autorités étrangères » relatives au processus électoral en RDC et appelant à un prétendu « dialogue » avec l’Opposition politique.

« Tout en relevant que le processus électoral en cours se déroule conformément à la Constitution de la République Démocratique du Congo ainsi qu’à l’Accord politique global du 31 décembre 2016, le Gouvernement tient à réitérer fermement son refus de toute ingérence en la matière tant de la part des Pays voisins que des autres partenaires bilatéraux« , insiste ce communiqué parvenu à POLITICO.CD. 

La déclaration du gouvernement intervient alors qu’une part, le ministre belge des Affaires étrangères, Didier Reynders, a entamé une tournée dans la sous-région des Grands Lacs, où il discute également de la situation en RDC. Il a été reçu à Brazzaville par le président Denis Sassou-Ngouesso ou encore en Afrique du sud et en Angola. D’autre part, l’opposition congolaise s’est réunie ce mercredi à Bruxelles où elle a condamné fermement le processus électoral actuel qu’elle juge piégé. Une réunion fortement dénoncée à Kinshasa.

« Le Gouvernement n’acceptera d’autant plus aucune interférence à cet égard que ce qu’on ne se permet pas dans d’autres pays en vertu des obligations découlant du Droit international en général et de la Convention de Vienne sur les relations diplomatiques en particulier, ne saurait a fortiori être toléré en République Démocratique du Congo« , insiste le communiqué du gouvernement congolais. 

- Publicité -

notre sélection

Jean-Marc Kabund: « je quitte ce poste la tête haute et sans compromission »

Jean-Marc Kabund a officiellement réagi peu après sa destitution du poste du 1er vice-président de l'Assemblée nationale intervenue tard dans la soirée...

Célestin Tunda recadre Benoit Lwamba et dément avoir violé l’indépendance des juges

En réaction à une correspondance du président de la cour constitutionnelle et président du conseil supérieur de la magistrature, Benoît Lwamba Bindu...

Convocation de Kamerhe: Tryphon Kin-Kiey Mulumba « stupéfait et préoccupé » face aux termes du communiqué de l’UNC

Dans un communiqué signé par tous ses hauts cadres, également membres du gouvernement et des institutions, l’UNC dénonce un acharnement contre son...