Jean-Bertrand Ewanga, porte-parole et secrétaire général adjoint en charge de l’implantation, mobilisation et propagande de la plateforme électorale Ensemble pour le changement s’est exprimé au téléphone de Politico.cd sur une éventuelle présentation de la candidature de l’actuel président Congolais aux prochaines élections pour le compte de la coalition Front Commun pour le Congo, FCC, qui a plébiscité ce dernier comme son autorité morale.

“Nous allons nous prendre en charge par l’article 64. Vous savez déjà que l’Angola et le Rwanda avec la France et la Belgique ont déjà pris des initiatives que nous ne connaissons pas encore l’agenda. Une candidature de Joseph Kabila provoquera l’embrasement de la sous-région” a déclaré le président du Front Citoyen pour la République.

Pour Jean-Bertrand Ewanga la position de pays limitrophes de la RDC et de l’Union Africaine est actuellement claire sur la crise électorale: “Voila pourquoi, même le président de la commission de l’Union Africaine a récemment déclarée que cette organisation attend de la RDC l’organisation des élections” a-t-il souligné indiquant que ces élections doivent avoir lieu sans la candidature de Joseph Kabila.

“Et le président Kabila avait promis qu’il respectera la constitution, mais également l’accord de la Saint Sylvestre le stipule clairement. Nous n’avons pas les armes mais le peuple Congolais qui attend les élections, pas avec le président Kabila mais avec son dauphin” a conclu Ewanga.

Fiston Mahamba et Litsani Choukran