“Toute candidature de Joseph Kabila pour le compte du FCC justifiera l’application de l’article 64”: JB Ewanga

Jean-Bertrand Ewanga, porte-parole et secrétaire général adjoint en charge de l’implantation, mobilisation et propagande de la plateforme électorale Ensemble pour le changement s’est exprimé au téléphone de Politico.cd sur une éventuelle présentation de la candidature de l’actuel président Congolais aux prochaines élections pour le compte de la coalition Front Commun pour le Congo, FCC, qui a plébiscité ce dernier comme son autorité morale.

“Nous allons nous prendre en charge par l’article 64. Vous savez déjà que l’Angola et le Rwanda avec la France et la Belgique ont déjà pris des initiatives que nous ne connaissons pas encore l’agenda. Une candidature de Joseph Kabila provoquera l’embrasement de la sous-région” a déclaré le président du Front Citoyen pour la République.

Pour Jean-Bertrand Ewanga la position de pays limitrophes de la RDC et de l’Union Africaine est actuellement claire sur la crise électorale: “Voila pourquoi, même le président de la commission de l’Union Africaine a récemment déclarée que cette organisation attend de la RDC l’organisation des élections” a-t-il souligné indiquant que ces élections doivent avoir lieu sans la candidature de Joseph Kabila.

“Et le président Kabila avait promis qu’il respectera la constitution, mais également l’accord de la Saint Sylvestre le stipule clairement. Nous n’avons pas les armes mais le peuple Congolais qui attend les élections, pas avec le président Kabila mais avec son dauphin” a conclu Ewanga.

Fiston Mahamba et Litsani Choukran

 

1 commentaire
  1. Il s’accroche pourquoi? Quel est l’état du pays? Quel bilan? Est-il dans le coeur des gouvernés? Au diable.

Les commentaires sont fermés

Recevoir nos publications par email

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières publications de politique directement dans votre email.

Ne manquez pas ceci

L’UDPS va enterrer, de force, Tshisekedi à Limete: “les travaux commencent la semaine prochaine”

En réaction au refus du gouvernement d’autoriser l’inhumation d’Étienne Tshisekedi dans une “zone urbaine habitée”, son parti annonce qu’il va passer outre cette mesure et enterrer son leader dans la commune de Limete.

La colère de l’Abbé Donatien Nshole

Tantôt en colère, tantôt désemparé, l’Abbé Donatien Nshole, Secrétaire général de la CENCO a accordé une interview à POLITICO.CD, dans laquelle il fustige la classe politique congolaise.

Voici les neuf personnes qui pouraient être sanctionnées par l’UE

Un rapport de la Mission de l’Union Européenne en République démocratique du Congo établit une liste de neuf personnes qu’elle recommande aux sanctions. 

CPI – Jean-Pierre Bemba condamné à  un an de prison et 300.000 euros d’amende

La Cour pénale internationale, CPI s’est prononcée ce mercredi 22 mars sur la peine de prison pour subornation de témoins contre l’ancien vice-président congolais Jean-Pierre Bemba, reconnu coupable d’avoir tenté d’obtenir par ce biais un acquittement dans son procès pour crimes de guerre et crimes contre l’humanité.