Le porte-parole des FARDC en Ituri, le lieutenant Jules Ngonga appellela société civile de cette province à collaborer avec les différentes troupes déployées dans territoire de Djugu  pour sécuriser  cette région au lieu de chercher à les démoraliser.

Il a lancé cet appel samedi 3 mars à Bunia en réaction aux propos tenus par le coordonnateur de la société civile d’Ituri qui a affirmé “ne pas comprendre  que les massacres des civils soient perpétrés à Djugu alors que les forces de l’ordre sont déployées sur place.

Le coordonnateur de la société civile a ouvertement accusé les responsables de l’armée et de la police qui doivent, selon lui, répondre de ces massacres. « En ce moment précis, je demande à tous les acteurs de converger vers la paix, à sensibiliser les gens, à collaborer avec les FARDC et la police, à dénoncer là où se cachent ces renégats qui sèment la désolation au sein de la population au lieu d’indexer tel ou tel camp », réagit le lieutenant Jules Ngonga, cité par l’ACP.

«Jusqu’à preuve du contraire, l’armée demeure le dernier rempart pour la protection et la sécurisation des populations et de leurs biens. Elle est le ciment de l’unité et de la cohésion nationale. Au regard de tout ceci, nous ne pouvons, en aucun jour, nous soustraire de notre mission constitutionnelle : travailler pour notre population », ajoute-t-il.

Avec ACP.