Les fabricants “des sachets” sommés de fermer dès le 30 juin 2018

Les entreprises industrielles  de  fabrication des sachets ou tout autre emballage en plastique,  ont jusqu’au 30 juin 2018, pour retirer leurs produits sur le marché, a indiqué mardi à Kinshasa,  le ministre de l’Industrie, Marcel Ilunga Leu, cité par l’ACP.

Cette décision, a-t-il dit, est consécutive au décret-loi du Premier ministre Bruno Tshibala, signé le 30 décembre 2017, portant interdiction de la production et de la commercialisation des sachets ou tout autre emballage en RDC.

Le ministre qui est en campagne de vulgarisation de proximité  auprès des opérateurs de ce secteur, a laissé entendre qu’au-delà de ce délai, le gouvernement sera appelé à appliquer des mesures contraignantes. Il a souligné que la politique du gouvernement, par le biais du ministère de l’Industrie, est d’encourager l’industrie locale et non de la faire disparaître.

C’est  dans ce cadre qu’il a  invité ces industrielles à participer à cette action pour qu’ensemble, soit envisagé des mesures d’encadrement de ces sociétés.

Le ministre Ilunga  a apprécié la manière dont ces opérateurs fabricants des sachets en plastique ont accueilli la décision du gouvernement en se déclarant disposés à prêter main forte au  gouvernement pour mettre un terme à cette problématique de la pollution de l’environnement.

A cette occasion, M. Ilunga qu’accompagnait, Bernadette Nzamba, secrétaire général à ce ministère, a visité tour à tour les usines Intra Plast, SOCOMETAL et NODAPLAST où il a été rassuré de la mise en route de ces dispositions légales du gouvernement.

Avec ACP.

Recevoir nos publications par email

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières publications de politique directement dans votre email.

Ne manquez pas ceci

CPI – Jean-Pierre Bemba condamné à  un an de prison et 300.000 euros d’amende

La Cour pénale internationale, CPI s’est prononcée ce mercredi 22 mars sur la peine de prison pour subornation de témoins contre l’ancien vice-président congolais Jean-Pierre Bemba, reconnu coupable d’avoir tenté d’obtenir par ce biais un acquittement dans son procès pour crimes de guerre et crimes contre l’humanité.

L’UDPS va enterrer, de force, Tshisekedi à Limete: “les travaux commencent la semaine prochaine”

En réaction au refus du gouvernement d’autoriser l’inhumation d’Étienne Tshisekedi dans une “zone urbaine habitée”, son parti annonce qu’il va passer outre cette mesure et enterrer son leader dans la commune de Limete.

La colère de l’Abbé Donatien Nshole

Tantôt en colère, tantôt désemparé, l’Abbé Donatien Nshole, Secrétaire général de la CENCO a accordé une interview à POLITICO.CD, dans laquelle il fustige la classe politique congolaise.

Voici les neuf personnes qui pouraient être sanctionnées par l’UE

Un rapport de la Mission de l’Union Européenne en République démocratique du Congo établit une liste de neuf personnes qu’elle recommande aux sanctions.