Pour la MP, les propos du pasteur Ekofo sont “excessifs” et “non fondés” 

Pour André-Alain Atundu, porte-parole de la coalition des partis au pouvoir, les propos du pasteur congolais sont “excessifs” et “non fondés.”

“Ce sont des propos excessifs, je dirais même presque non fondés, et que la réalité de vie nationale contredit absolument. Un non-Etat, dans un non Etat, il n’y pas autant de représentation diplomatique”, dit-il sur les ondes de la radio TOP CONGO.

“L’ONU, poursuit-il, serait venue pour rétablir un semblant d’ordre… je crois que la République démocratique du Congo est un Etat qui a ses problèmes, qui les assume et qui cherche le moyen d’y mettre fin”.

Alors que l’Eglise catholique, notamment le cardinal Laurent Monsengwo, archevêque de Kinshasa, s’est attaquée au pouvoir en dénonçant début la « barbarie » de la répression de la marche du 31 décembre par les forces de sécurité, tout en appelant à ce que  « les médiocres dégagent, l’Eglise protestante a surpris le régime du président Joseph Kabila avec le pasteur François-David Ekofo qui s’est directement adressé au pouvoir.

« Nous devons léguer à nos enfants un pays où l’État existe réellement. Je dis bien réellement. Parce que j’ai l’impression que l’État n’existe pas vraiment», a-t-il dit.

 

Recevoir nos publications par email

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières publications de politique directement dans votre email.

Ne manquez pas ceci

CPI – Jean-Pierre Bemba condamné à  un an de prison et 300.000 euros d’amende

La Cour pénale internationale, CPI s’est prononcée ce mercredi 22 mars sur la peine de prison pour subornation de témoins contre l’ancien vice-président congolais Jean-Pierre Bemba, reconnu coupable d’avoir tenté d’obtenir par ce biais un acquittement dans son procès pour crimes de guerre et crimes contre l’humanité.

L’UDPS va enterrer, de force, Tshisekedi à Limete: “les travaux commencent la semaine prochaine”

En réaction au refus du gouvernement d’autoriser l’inhumation d’Étienne Tshisekedi dans une “zone urbaine habitée”, son parti annonce qu’il va passer outre cette mesure et enterrer son leader dans la commune de Limete.

Voici les neuf personnes qui pouraient être sanctionnées par l’UE

Un rapport de la Mission de l’Union Européenne en République démocratique du Congo établit une liste de neuf personnes qu’elle recommande aux sanctions. 

La colère de l’Abbé Donatien Nshole

Tantôt en colère, tantôt désemparé, l’Abbé Donatien Nshole, Secrétaire général de la CENCO a accordé une interview à POLITICO.CD, dans laquelle il fustige la classe politique congolaise.