Condamnations historiques dans le procès de viols sur des fillettes à Kavumu

Le chef de milice et ex-député provincial du Sud-Kivu, Frédéric Batumike, et 11 de ses coaccusés ont été “condamné à la prison à perpétuité pour crime contre l’humanité par viol et par meurtre” dans cette province agitée de l’est de la RDC.

Deux ont été condamnés à une année de prison tandis que les six autres prévenus ont été acquittés dans ce procès portant sur le viol d’une quarantaine d’enfants de 8 mois à 12 ans dans le Sud-Kivu entre 2013 et 2016.

Ce verdict a été rendu dans une salle d’audience pleine à craquer alors qu’une foule nombreuse avait pris d’assaut les abords du lieu bien avant même l’ouverture de la séance, selon un correspondant de l’AFP.

Accusés d’appartenir à la milice “Djeshi ya Yesu” (Armée de Jésus), le député provincial Frédéric Batumike et ses 17 coaccusés étaient poursuivis pour une série de viols à Kavumu, village congolais proche du Rwanda. “Au moins deux enfants sont morts”, selon la Mission des Nations unies au Congo (Monusco).

Le verdict a fait le bonheur des parties civiles et des ONG qui luttent contre l’impunité des crimes sexuels en RDC. “Il y a quelques années, un tel procès aurait été inimaginable”, s’était félicité l’ONG “Physicians for human rights”.

“Pendant trop longtemps, les auteurs de viols au Congo ont cru qu’ils étaient invincibles”, ajoute l’ONG. “Lentement des signaux commencent à montrer que l’impunité n’est pas inévitable”.

Ce procès inédit a eu lieu dans des conditions particulières puisque douze parents ont témoigné cachés derrière un rideau et que leurs voix étaient masquées.

Avec AFP.

Recevoir nos publications par email

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières publications de politique directement dans votre email.

Ne manquez pas ceci

Félix Tshisekedi appelé à nommer Martin Fayulu en tant que Premier ministre par souci de cohésion nationale

Candidat à l’élection présidentielle de décembre dernier, Alain-Daniel Shekomba estime que les politiciens Congolais doivent mettre en avant les intérêts de la nation que leur propre propulsion politique. Ainsi, ce candidat indépendant propose au président de la République Démocratique du Congo, Félix Tshisekedi, de nommer Martin Fayulu au poste de Premier ministre pour des raisons de cohésion nationale.

CPI – Jean-Pierre Bemba condamné à  un an de prison et 300.000 euros d’amende

La Cour pénale internationale, CPI s’est prononcée ce mercredi 22 mars sur la peine de prison pour subornation de témoins contre l’ancien vice-président congolais Jean-Pierre Bemba, reconnu coupable d’avoir tenté d’obtenir par ce biais un acquittement dans son procès pour crimes de guerre et crimes contre l’humanité.

L’UDPS va enterrer, de force, Tshisekedi à Limete: “les travaux commencent la semaine prochaine”

En réaction au refus du gouvernement d’autoriser l’inhumation d’Étienne Tshisekedi dans une “zone urbaine habitée”, son parti annonce qu’il va passer outre cette mesure et enterrer son leader dans la commune de Limete.

Voici les neuf personnes qui pouraient être sanctionnées par l’UE

Un rapport de la Mission de l’Union Européenne en République démocratique du Congo établit une liste de neuf personnes qu’elle recommande aux sanctions.