dimanche, septembre 20, 2020
DRC
10,488
Personnes infectées
Updated on 20 September 2020 à 11:12 11 h 12 min
DRC
329
Personnes en soins
Updated on 20 September 2020 à 11:12 11 h 12 min
DRC
9,891
Personnes guéries
Updated on 20 September 2020 à 11:12 11 h 12 min
DRC
268
Personnes mortes
Updated on 20 September 2020 à 11:12 11 h 12 min

La France demande le rétablissement du signal de la RFI à Kinshasa

- Publicité-

Le gouvernement français a officiellement demandé à la République démocratique du Congo de rétablir le signal de Radio France Internationale coupée depuis novembre dernier à Kinshasa. Romain Nadal, le porte-parole du ministère français des Affaires étrangères dit s’inquiéter de cette situation pour des raisons de principe, et non pas parce que RFI est un média français : « La nationalité d’un média n’a pas d’impact sur la prise de position de la France en faveur de la liberté des médias, tous les médias doivent pouvoir travailler en RDC. Et nous avions protesté au mois de novembre 2016 lorsque le signal de RFI avait été coupé, comme d’ailleurs le signal de la radio Okapi, radio des Nations unies. Nous constatons d’ailleurs que la radio Okapi a pu reprendre ses émissions, mais que RFI n’a toujours pas pu le faire », a-t-il dit, cité par le site de la RFI.

« Pour nous, c’est une contribution indispensable à la liberté de l’information en RDC, au débat démocratique. La liberté de la presse est au cœur de toute démocratie, au cœur de toute société. Et il faut la défendre, quelle que soit la nationalité du média en question. Et je réaffirme sur votre antenne que RFI est un média totalement indépendant avec une ligne éditoriale totalement libre, qui fait la force et l’intégrité de ses journalistes et de cette rédaction », a-t-il poursuivi.

Du côté du gouvernement de la RDC, on indique que Radio France Internationale n’était pas concernée par ce que l’on appelle les mesures de décrispation. Des mesures prévues par l’accord politique signé fin décembre, sous l’égide des évêques. Les autorités disent avoir posé des conditions et attendre que RFI s’y soumette.

En novembre dernier, le ministre de la Communication Lambert Mende a signé un arrêté conditionnant la diffusion en continu des médias étrangers à une prise de contrôle par des Congolais de leur entreprise. L’autre option, ce serait d’avoir un partenariat avec une radio privée congolaise et n’émettre que par intermittence. Les télévisions et radios étrangères n’auraient donc qu’entre 30 et 45 jours pour se mettre en conformité avec cet arrêté sous peine de voir leur fréquence ou antenne coupée.

Avec RFI.

- Advertisement -
- Advertisement -

1 COMMENTAIRE

Comments are closed.

notre sélection

Jean-Marc Kabund: « je quitte ce poste la tête haute et sans compromission »

Jean-Marc Kabund a officiellement réagi peu après sa destitution du poste du 1er vice-président de l'Assemblée nationale intervenue tard dans la soirée...

Célestin Tunda recadre Benoit Lwamba et dément avoir violé l’indépendance des juges

En réaction à une correspondance du président de la cour constitutionnelle et président du conseil supérieur de la magistrature, Benoît Lwamba Bindu...

Convocation de Kamerhe: Tryphon Kin-Kiey Mulumba « stupéfait et préoccupé » face aux termes du communiqué de l’UNC

Dans un communiqué signé par tous ses hauts cadres, également membres du gouvernement et des institutions, l’UNC dénonce un acharnement contre son...