Primature: le petit cadeau « empoisonné » de Badibanga à Tshibala

Le nouveau Premier ministre Bruno Tshibala a fini par prendre les reines de la Primature ce jeudi à Kinshasa, au terme d’une remise et reprise inhabituelle avec Samy Badibanga. 

Jusqu’au bout, la reprise de Bruno Tshibala sur Samy Badibanga aura été étrange. Outre les accusations contre l’ancien Premier ministre d’avoir emporté tous les meubles de la résidence officielle du Premier ministre ou d’exiger ses indemnités de sortie, Samy Badibanga s’est un peu fait désirer ce jeudi avant de finir par passer le relais à son successeur.

Néanmoins, l’ancien Premier ministre ne part pas sans mauvaise surprise à l’entrant. A la Primature, le long du fleuve Congo dans la commune de Gombe à Kinshasa, Samy Badibanga n’aura même pas pris le temps de faire visiter le jardin officiel au nouveau locataire comme le veut la tradition. Pour cause, alors que celui qui est en fonction est censé sculpter un buste à l’effigie de son successeur, Badibanga a choisi de laisser un point d’interrogation à Bruno Tshibala. La classe!

 

 

7 Commentaires

Cliquez-ici pour commenter

  • il n’était pas sûr que Tshibala réellement prendre ses fonctions , AKANISAKI BOZO KOSO ?????
    Mais c’est ridicule BABIBANGA très ridicule jusqu’à la fin .

  • La vérité est que Badibanga aura bu l’eau sale de la trahison jusqu’au bout. C’était une belle étiquette sans aucun pouvoir réel ni sur la politique du gouvernement ni sur les finances publiques au point qu’il n’avait même pas de frais de fonctionnement pour son propre cabinet ni véhicule de fonction. L’épisode de l’altercation avec le colonel Kasongo était juste destiné à l’humilier davantage.
    Où pouvait-il alors trouver l’es moyens de faire fabriquer le buste de son successeur, alors que l’ordonnance fixant les attributions des ministères n’est jamais sorti des signataires du Palais de la Nation?
    C’est ça la politique du Congo. Ainsi finissent les traîtres.

  • je ne comprends pas trop pourquoi cet acharnement sur Badibanga ou Tshibala de la part des Udpsiens.
    D’un côté, vous dites qu’ils ont été exclus du parti et de l’autre vous appelez traitres. Mais traitres par rapport à qui ou à quoi???? Un exclu est un homme libre, qui n »est plus des vôtres et qui peut prendre ses engagements.
    A ce que je sache, les deux sont devenus 1er Ministre bien après qu’ils soient exclus du parti ( longtemps vraiment après pour Samy par exemple!!!).
    Je ne voudrais pas ici faire l’apologie du vagabondage politique, mais je voudrais que cesse l’acharnement politique.
    Ce n’est pas avec les injures, l’extrémisme… que nous allons construire le pays. La démocratie est aussi le fait de supporter celui qui n’a pas le même point de vu que vous….Même au sein d’un même parti politique.
    En France, Macron était du parti socialiste, non??? N’est-il pas devenu président de la république!!! Puis les socialistes se sont -ils mis à l’injurier????
    Aller Congolais, ayons un peu de la hauteur et construisons notre pays ensemble. Ce ne sont pas les occidentaux ou d’autres qui feront le travail à notre place ????????

    • bein si tu raisonne comme ça, c,est certain que ce sont les Rwandais, Ougandais, Angolais, Occidentaux qui vont construire notre pays.
      Ne fait plus une comparaison de la France et de la RDC ; la RDC dans tout sont ensemble n’arrive pas à la cheville d’un Département Français.

      • Un traitre reste un traitre et en plus il travaille pour les tutsis powers. Nous allons le traquer jusqu’au bout. La patrie ou la mort .