Catégorie : A la une

HomeA la une

« L’opinion doit savoir qu’on ne peut pas dialoguer sans réconcilier les esprits et on ne peut pas réconcilier les esprits si les âmes n’ont pas la paix qui ne peut être donnée que par Dieu. La rancune, l’amertume, la vengeance, etc. viennent du régime alimentaire du corbeau. Il y a des gens qui parlent dans les médias, pendant que leurs propres salives deviennent amères. Ce genre des personnes ne sont pas connectés au régime alimentaire de la douceur, de l’amour patriotique, de la paix, etc. » C’est en ces termes que le Chef de la maison civile du Chef de l’État, le pasteur Théodore Mugalu, a d’entrée de jeu répondu aux accusations des opposants au Dialogue. Pour lui, la RDC doit suivre l’exemple des Etats-Unis qui ont utilisé le surnaturel impérissable pour bâtir un pays périssable. Ainsi, les serviteurs de Dieu sont allés au stade avec la vision perpétuelle d’un Congo qui existe depuis 1885 jusqu’aux années 2040 ou 2060 si l’enlèvement n’est pas encore là, a-t-il déclaré à politico.cd Au sujet du melting-pot observé le jour de la réunion de prière le samedi 5 février 2016 où les églises dites de réveil se sont mélangées aux autres églises traditionnelles protestantes, kimbanguistes, voire musulmanes, Mugalu a évoqué le livre de Genèse : les fils d’Abraham, Isaac et Ismaël, avaient décidé d’enterrer la hache de guerre, avant d’enterrer leur père. C’est l’exemple que le Congo doit suivre pour enterrer la nation de la haine, de la vengeance et de l’amertume. Rappelant l’appel du …

Président Jose angolais Eduardo dos Santos a annoncé qu'il se retirera de la vie politique en 2018. Au pouvoir depuis 1979. «Je pris la décision de quitter et mettre fin à ma vie politique en 2018," a-t-il dit à un congrès du MPLA. Il est le deuxième plus ancien chef d’Etat africain en exercice après l’équato-guinéen Teodoro Obiang Nguema Mbasogo. Pour rappel, les élections générales sont prévues en Angola en Août 2017. L'ancienne colonie portugaise a le budget militaire le plus élevé d’Afrique sub-saharienne, selon l'International Peace Research Institute de Stockholm. On se rappelle du rôle joué par l’Angola lors de la guerre contre la coalition Rwando-ougandaise en RDC. Dos Santos a également un rapport cordial avec le Président Congolais Joseph Kabila.

Lambert Mende, ministre de la Communication et des médias, a répondu ce jeudi 10 mars 2015 à la déclaration de la Délégation de l’Union européenne en RDC sur, selon elle, les harcèlements envers les politiciens, la société civile et les journalistes. Le porte-parole du gouvernement de la RDC est revenu également sur la situation de la justice en RDC et ses rapports avec la MONUSCO notamment. Extraits : Nombre croissant des cas d’harcèlement envers les politiciens, la société civile et les journalistes Ces rapports étant, dans leur principe, déclaratoires, ils n’ont aucune autorité tant qu’ils n’ont pas été étayés par des faits probants. En attendant ces preuves, il ne s’agit que des supputations. Il nous parait abusif de conclure que la RDC est devenue une sorte de capitale mondiale de la violation des droits de l’homme ou un pandémonium (…). Le gouvernement de la République souhaite que les institutions nationales continuent à recevoir de ses partenaires de la MONUSCO un appui plus utile qui lui permette d’améliorer les prestations de ces technostructures institutionnelles. C’est le sens de la collaboration qui existe entre eux et nous. Rôle de la MONUSCO et ses rapports avec le gouvernement de la RDC Le gouvernement de la République voudrait rappeler par ma voix son appréciation de l’apport indéniable de cette mission dans l’amélioration de la situation générale de la sécurité en RDC. Il est heureux que cette mission qui est l’un des partenaires appréciés de nouveau par notre gouvernement n’ait pas elle-même eu la prétention de se …

Pendant que Lambert Mende réagissait ce mardi à la déclaration de la Délégation de l’Union Européenne en RDC, le Parlement Européen, enfonçait le clou. Le Parlement européen, avec la contribution active des socialistes et des démocrates, a adopté ce jeudi 10 mars 2016 résolution sur la République Démocratique du Congo, appelant les autorités du pays à respecter pleinement la constitution pour les prochaines élections présidentielles. Le président du groupe S&D, Gianni Pittella, a déclaré: «Nous exhortons les autorités congolaises à présenter sans délai un calendrier électoral et un budget pour les élections présidentielles dans le plein respect du délai constitutionnel.   Le gouvernement doit accepter et travailler à un débat politique ouvert, démocratique et inclusif dans la campagne électorale 2016. Nous considérons comme crucial le rôle de l'Union africaine pour prévenir une crise politique en Afrique centrale et nous invitons ses dirigeants, notamment l'Afrique du Sud, à s'engager en faveur du respect de la Constitution de la République Démocratique du Congo. «Nous invitons également les institutions et les États membres de l'UE à utiliser tous leurs outils diplomatiques et économiques, y compris la signature prochaine des accords de partenariat économique, pour atteindre cet objectif." L'eurodéputée S&D Marie Arena, coordinatrice de la commission des droits de la  femme et égalité des genres, a déclaré: "Le Parlement européen exprime sa profonde préoccupation face à la situation de plus en plus instable en République Démocratique du Congo, dans un contexte pré-électorale incertain. Pour l’Union européenne, la RDC reste un pays fragile, avec des …

Chaque jour qui passe révèle les options levées par le G7 à Lubumbashi au cours de leur dernière réunion à Lubumbashi.  Les Présidents des partis politiques initiateurs du G7 souhaitent notamment la requalification de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI). Pour le G7, la CENI actuelle ne devrait pas continuer parce qu’il n’y a plus de différence entre la CENI et le PPRD. Charles Mwando (UNADEF), Gabriel Kyungu (UNAFEC), Pierre Lumbi (MSR), Olivier Kamitatu (ARC), Dany Banza (ACO), Josée Endundu (PDC) et Christophe Lutundula (ADP) étaient présents à ces discussions. Pour rappel, les leaders du G7 ont séjourné à Lubumbashi du 06 au 09 mars 2016. A l’issue de leur séjour, ils ont animé une conférence de presse ce mercredi 909 mars 2016, à la salle Arupe de Lubumbashi, au cours de laquelle ils ont fait part des activités menées au cours de leur séjour à Lubumbashi. Dans un communiqué rendu public ce mercredi 9 mars 2016, le G7:  Déplore le blocage délibéré du processus électoral et la confiscation de l’espace politique, la  poursuite des violations intentionnelles des libertés fondamentales et des droits de l’homme par ceux qui dirigent le Congo, ainsi que la détérioration de la situation sécuritaire à l’Est du pays (...) Le G7 relève avec inquiétude la détérioration continue de l’économie congolaise dont les conséquences néfastes se font sentir sur le vécu quotidien des populations. Charles Mwando : « Il va falloir que la CENI soit accompagnée par les organisations internationales pour sa crédibilité ». Certains membres du …

Le Front citoyen 2016 appelle les nations unies à protéger les activistes, les journalistes et les opposants politiques pendant la période électorale. La délégation conduite par Floribert Anzuluni, coordonnateur du collectif Front Citoyen 2016 et Paul Nsapu, président de la « Ligue des électeurs » fait un plaidoyer auprès des diplomates accrédités au Conseil de sécurité pour que le nouveau mandat de la MONUSCO mette un accent particulier sur la protection des activistes des droits de l’homme en période électorale. Floribert Anzuluni : La situation est de plus en plus grave sur la répression des activistes des droits de l’homme en général et en particulier sur Lucha et autres Filimbi. Nous avons fait savoir que la situation ne devrait pas continuer et qu’il est important que les nations unies s’impliquent pour que cela cesse. Cette répression est liée au processus électoral. Nous avons demandé qu’ils s’impliquent auprès des autorités congolaises pour que cela s’arrête. Il faut insérer dans la nouvelle résolution que la MONUSCO devrait prêter une attention particulière sur la situation des activistes, des journalistes et des opposants politiques. Cette catégorie devrait bénéficier d’une protection particulière pendant le processus électoral. Selon un communiqué du 2 mars 2016, l’Observatoire pour la protection des défenseurs des droits de l’homme, les membres du Front Citoyen Paul Nsapu, président de la Ligue des électeurs et secrétaire général de la FIDH, Jean-Claude Katende, président de l’Asadho et porte-parole du collectif ainsi que Floribert Anzuluni, coordonnateur du collectif Front Citoyen 2016 avaient reçu des appels anonymes …

La Cour d’appel de Mbandaka a jugé recevable mais non fondée la requête du MLC contre José Makila Sumanda, président du parti Alliance des travaillistes congolais pour le développement (ATD). Pour rappel, le MLC avait introduit une plainte pour demander le rejet de la candidature de José Makila au poste du gouverneur du Sud-Ubangi. Selon le plaignant, le Président de l’ATD a aligné comme colistier, Oscar Molambo qui serait un député provincial MLC. Avec cette décision de la Cour, José Makila demeure en course, lui qui a dirigé l’Ex-Province de l’Equateur de 2007 à 2009

Dénis Kambayi, Ministre des sports et de la Jeunesse, s’est prononcé sur le rapport entre la politique et le sport. C’était au micro de France 24 au cours de l’émission Ligne directe diffusée notamment Mardi à 11h40 Mercredi à 2h15 et 16h15 Jeudi à 15h15 Vendredi à 10h15. Au sujet du rapport entre le sport et la politique: Au niveau du gouvernement, on fait avec. Mais, là vous me mettez la puce à l’oreille pour qu’on soit trop regardant sur ce cancer. Quand on confond la politique et le sport ça pose problème. Sur la popularité de Moise Katumbi, Président du TP Mazembe et actuellement dans l'opposition: Le seul opposant à Joseph Kabila est Etienne Tshisekedi. Je ne voudrais pas faire toute une émission pour faire plaisir à la piste voulue par France 24. Je n’ai pas le temps à perdre avec tout ce qu’on a comme charge d’État que je me mette à parler « Moise, Moise ». Ça sera une perte de temps inutile au lieu de m’occuper du sport congolais. L'intégralité de la vidéo ici:

Contrairement à la rumeur qui circule depuis ce matin à Kinshasa, le Père Léon de Saint-Moulin n’est pas mort. Contacté par Politico.cd, le Père Gustave Lobondo, Rédacteur en chef de L'agence de presse catholique DIA (Documentation et Information pour l'Afrique), renseigne que Léon de Saint-Moulin travaille actuellement au CEPAS (Centre d’Etudes pour l’Action Sociale). A 84 ans, il continue à donner cours à la Faculté de Philosophie Saint Pierre Camus à Kinshasa. « Il est en bonne santé et vaque normalement à ses occupations. C’est la deuxième fois qu’il est annoncé mort. Il y a un mois, des journalistes avaient également repris cette rumeur dans la presse. Il est encore en vie et travaille normalement. » Qui est Léon de Saint Moulin ? Le Père Léon De Saint Moulin est un ancien vice- recteur de l’université nationale du Zaïre chargé du campus de Kinshasa. Connu notamment pour avoir publié « l’Atlas de l’organisation administrative de la RDC » en 2005, Léon de Saint Moulin est docteur en histoire, licencié en philosophie et en théologie. Né en 1932, il a fait un premier séjour au Congo en 1959-1961 et y séjourne de façon permanente depuis 1967. Bibliographie de Saint Moulin, Léon « La perception du mal à Kinshasa et dans quelques localités du Zaïre », Revue africaine de théologie, 19 (37), pp. 53-92. « Kinshasa trente ans après. Une enquête sur la perception sociale de la justice », Zaïre-Afrique, 36 (305), pp. 197-220. « La perception du salut et de la libération à Kinshasa », Revue africaine de théologie, 21 (425), pp. 203-233. « La mondialisation …

On en sait un peu plus sur la rencontre tenue mardi 8 mars 2016 à Lubumbashi par les ténors du G7. Les membres de cette plateforme de l’opposition ont fait bloc derrière Moise Katumbi en insistant sur la tenue de la présidentielle dans le délai constitutionnel. Si Katumbi entretient encore le flou et affirme qu’il n’est pas membre du G7, Gabriel Kyungu, lui, est très clair: « L'équipe qui cause des insomnies à Kabila est désormais constituée. Moïse Katumbi est au cœur du G7 » Olivier Kamitatu, Président de l’ARC, confirme également l’entente entre le G7 et l’Ex-Gouverneur du Katanga. « Il y a une identité parfaite des vues entre le G7 et Moïse Katumbi. Nous et Moïse Katumbi avons quitté le président Kabila et la majorité pour les mêmes raisons, a déclaré Kamitatu. Interviews réalisées par l'AFP et traitées par Politico.CD

Nos Podcast

L’audio débarque sur POLITICO.CD. Suivez nos discussions au coeur de la politique en temps réel