Catégorie : Newsroom

HomeNewsroom

Dans son message de lutte contre la pandémie du coronavirus ce jeudi 15 juillet 2021, le Maire intérimaire de Butembo le Commissaire supérieur Mowa Bayeki-Telly Roger a encouragé ses administrés à respecter strictement les mesures barrières. "Moi, comme premier citoyen de la ville de Butembo, encourage la population de la ville au respect strict des gestes barrières contre la covid-19. A savoir le lavage correct des mains à l'aide du savon ou à la désinfection avec le gel hydro-alcoolique, le port correct du masque ou cache-nez, la distanciation physique. Je vous exhorte aussi à vous faire vacciner contre la covid-19 dans le site le plus proche conformément à la cible indiquée par les experts sanitaires", a-t-il souligné. Depuis la déclaration du coronavirus en RDC, le cumul de cas notifiés en ville commerciale de Butembo est de 506 cas confirmés, soit 14, 46% de la province du Nord-Kivu. Isaac Bin-ngeve depuis Butembo

Deux-cents trente-quatre (234 ) nouveaux cas confirmés ont été recensés dans la journée du mercredi 14 juillet dont 89 à Kinshasa, 60 en Ituri, 55 au Nord-Kivu, 11 au Lualaba, 10 dans le Haut-Katanga, 6 dans le Haut-Uélé et 3 au Kwilu. Avec ces nouvelles contaminations, la République Démocratique du Congo a dépassé la barre de quarante-cinq mille (45.000) cas contaminés de Coronavirus, tandis que Kinshasa a dépassé la barre de trente-deux mille (32.000) cas. En ce qui concerne la vaccination, le ministre de la santé, docteur Jean-Jacques Mbungani a indiqué mercredi que le pays était en rupture de stock de vaccins AstraZeneca. A l'en croire, les trois différents lots reçus le 2 mars ont périmé successivement les 24 et 27 juin ainsi que le 11 juillet. A ce jour, seulement 75.789 personnes ont été vaccinées dans 13 provinces jusqu’au 10 juillet 2021 parmi lesquelles 2.015 sont revenues pour la deuxième dose. Depuis le début de l’épidémie déclarée le 10 mars 2020, le cumul des cas est de 45.211 cas confirmés, dont 45.210 et 1 cas probable. Au total, il y a eu 984 décès et 28.801 personnes guéries. Carmel NDEO

Après la dernière sortie médiatique de la Conférence Épiscopale Nationale du Congo (CENCO) qui a formulé des recommandations lundi 01 mars dernier, notamment sur la tenue obligatoire des élections générales en 2023, le service de communication de la Présidence de la République n'a pas tardé à réagir en indexant une posture jugée "excessive et insurrectionnelle". Le Secrétaire général de la CENCO, l'Abbé Donatien Nshole à son tour, se dit surpris de la réaction du service de communication de la Présidence. "Les évêques ont fait plusieurs recommandations, pourquoi seulement celle-là (des élections) pose problème ? Les évêques n'ont fait que prévenir parce qu'ils veulent que le pays reste stable", a-t-il indiqué. Donation Nshole dit maintenir néanmoins sa position. "Il n'y aura aucun évêque candidat en 2023, la CENCO ne va pas changer d'avis parce que quelqu'un a réagi. La CENCO a fait la même chose quand il était question de respect de la Constitution par rapport au nombre des mandats (du temps de Kabila). On a dit pas de troisième mandat. La CENCO a rappelé le délai constitutionnel et ils avaient applaudit. La CENCO est et restera constante", renchérit-il en conclusion. BMB

La RDC va accueillir du 1er au 7 mars ses premières doses de vaccin contre la Covid-19, a annoncé le Ministre de la Santé publique de la République Démocratique du Congo. La RDC sera parmi les premiers pays africains à recevoir les premières doses du vaccin contre la Covid-19. Grâce au programme Covax, la RDC bénéficiera d'un total de 6,948,000 doses du vaccin développé par AstraZeneca. Dans un atelier du Programme Élargi de Vaccination (PEV) organisé la semaine passée à Kinshasa, Élisabeth Mukamba, Directrice du PEV, a indiqué que la première vague de vaccination qui couvrira 20% de la population, “ne concerne pas tout le monde”. Elle souligne en outre que cette campagne de vaccination visera le personnel soignant, les personnes âgées et celles présentant un haut risque notamment une comorbidité: Covid-19, hypertension et diabète. “Nous nous sommes réunis pour échanger et trouver un consensus sur la manière dont l’un des axes pour la lutte contre la Covid-19 va être intégré dans le système de santé. Cet axe est la vaccination contre la maladie à coronavirus, c’était essentiellement, retenir le lieu des sites de vaccination, comment on va les implanter en RDC, comment au niveau des sites les tâches seront réparties, comment on va identifier les cibles prioritaires”, a déclarée Elisabeth Mukamba de PEV. Contrairement à ce qu'il se raconte, l’introduction du vaccin n’est pas obligatoire, a précisé la responsable du programme PEV. “D’abord, ce n’est pas une vaccination qui est obligatoire. Mais, il y a des personnes qui sont …

La vague des guérisons des personnes atteintes de la pandémie de Coronavirus monte de plus en plus haut en République Démocratique du Congo (RDC). Dans son bulletin du lundi 01 mars 2021, l'équipe de la riposte à la Covid-19 a rapporté que 1.515 nouvelles personnes sont sorties guéries des Centres de Traitement de la Covid-19 et parmi les personnes suivies à domicile, dont 1.390 à Kinshasa, 47 au Kongo Central, 43 dans le Haut-Katanga, 28 au Nord-Kivu et 7 au Sud-Kivu. Avec ces 1.515 nouvelles guérisons en 24 heures, la RDC a dépassé la barre de vingt mille (20.000) personnes guéries de cette maladie. Par ailleurs, 88 nouveaux cas ont été confirmés, dont 36 à Kinshasa, 30 dans le Haut-Katanga, 14 au Kongo Central, 6 au Sud-Kivu et 2 au Nord-Kivu. Ce qui fait que la RDC a dépassé la barre de vingt-six mille (26.000) personnes contaminées de la Covid-19. Pour la même journée, 4 nouveaux décès des cas confirmés, dont 3 cas communautaires au Nord-Kivu et 1 des Centres de Traitement de la Covid-19 à Kinshasa, ont été signalés. À ce jour, le cumul des cas est de 26.050, dont 26.049 cas confirmés et 1 cas probable. Au total, il y a eu 711 décès et 20.466 personnes guéries. Les 23 provinces touchées : Kinshasa : 19.610 cas ;Nord-Kivu : 1.566 cas ;Kongo Central : 1.531 cas ;Haut-Katanga : 1.506 cas ;Sud-Kivu : 758 cas ;Lualaba : 465 cas ;Ituri : 224 cas ;Tshopo : 109 cas ;Haut-Uélé : …

Dans son bulletin numéro 341 du dimanche 28 février, le Secrétariat technique de la riposte à la pandémie de Coronavirus a reporté 49 nouveaux cas confirmés sur les 184 échantillons testés, dont 36 dans le Haut-Katanga, 5 à Kinshasa, 5 au Lualaba et 3 au Nord-Kivu. Depuis le début officiel de l’épidémie déclarée le 10 mars 2020 en République Démocratique du Congo, le cumul des cas est de 25.962, dont 25.961 cas confirmés et 1 cas probable. Au total, il y a eu 707 décès et 18.951 personnes guéries. À ce jour, 23 provinces sont touchées, Kinshasa: 19.574 cas, Nord-Kivu: 1.564 cas: Kongo Central: 1.517 cas, Haut-Katanga: 1.476 cas, Sud-Kivu: 752 cas: Lualaba: 465 cas, Ituri: 224 cas, Tshopo: 109 cas, Haut-Uélé: 95 cas, Equateur: 62 cas, Nord-Ubangi: 40 cas, Maniema: 20 cas, Kasaï Central: 17 cas, Kwilu: 9 cas: Sud-Ubangi: 7 cas ; Tanganyika: 7 cas, Kasaï Oriental: 7 cas, Bas-Uélé: 6 cas ; Kwango: 4 cas, Kasaï: 2 cas, Maï-Ndombe: 2 cas, Tshuapa: 2 cas, Haut-Lomami: 1 cas. Adrien AMBANENGO

La Vice-présidente des États-Unis, Kamala Harris, s’est entretenue par appel téléphonique vendredi 26 février 2021 avec le Président Tshisekedi de la République Démocratique du Congo (RDC). Les deux ont discuté de la pandémie de Covid-19, de la récente résurgence de l'épidémie d’Ebola à l'Est de la RDC et des possibilités économiques. Selon un communiqué de l'ambassade des USA à Kinshasa, les deux hôtes se sont engagés à travailler ensemble pour renforcer la sécurité sanitaire, accroître le commerce et les investissements régionaux et pour répondre aux défis posés par le changement climatique. La Vice-présidente dans l'administration Biden s’est engagée à travailler avec le Gouvernement de la RDC pour faire progresser l’éducation des filles et renforcer les opportunités économiques pour tous les Congolais. Par ailleurs, Kamala Harris a félicité le Président Tshisekedi pour sa prise de fonction en tant que Président de l’Union Africaine. Elle a, en même temps, souligné les inquiétudes sérieuses des États-Unis à l’égard des rapports faisant état de violations importantes des droits de l’homme et d’une détérioration de la crise humanitaire dans la région du Tigré, en Éthiopie. Les deux ont ensuite convenu de travailler ensemble pour réduire les conflits, soutenir le dialogue et assurer la paix dans l’Est de la RDC et dans la région. Selon l'Ambassadeur Mike Hammer, cet entretien de près d’une heure a couvert les nombreux domaines dans lesquels les États-Unis travaillent en partenariat avec la RDC et reflète l’appréciation de l’administration Biden pour le rôle important que le Président Tshisekedi joue en tant …

À travers un communiqué officiel parvenu ce vendredi 26 février à POLITICO.CD, le Maire de la ville de Bunia a réagi aux folles rumeurs sur une éventuelle activité de vaccination contre la Covid-19. Dans cette mise au point, Ferdinand Fimbo Lebilye fixe l'opinion qu'aucune décision sur la vaccination contre la pandémie mondiale n'est jusque-là envisagée sur l'ensemble de la province de l'Ituri. Des fausses informations font la une sur la toile, faisant état d'une probable vaccination notamment dans des écoles. Sur des petites vidéos, largement partagées dans les réseaux sociaux, l'on peut visualiser les enfants entrain de courir dans tous les sens criant "to boyi" [Ndlr nous refusons]. Ces rumeurs, ayant dégénéré dans plusieurs villes Congolaises, auraient entravé le meilleur déroulement des activités scolaires, récemment reprises après plus d'un mois d'arrêt suite à la seconde vague de Covid-19. "C'est ainsi qu'il [le maire de Bunia], appelle les parents, les chefs d'établissements scolaires, à ne pas céder aux rumeurs faisant état d'une quelconque campagne de vaccination contre la Covid-19 dans les écoles", soutient Ferdinand Fimbo. Le Maire de Bunia met en garde, toutes les personnes qui véhiculent ces fausses informations. Rappelons que les activités scolaires et académiques, ont repris depuis le lundi 22 février 2021, sur toute l'étendue de la RDC. Et ce, dans le respect strict des mesures barrières édictées par les autorités pour barrer la route à la Covid-19. Serge SINDANI

Face à la folle rumeur faisant état du début de la campagne de vaccination contre la Covid-19 en milieu scolaire au Sud-Kivu, le Gouverneur de province Théo Ngwabidje par sa cellule de communication, a démenti cette fausse nouvelle. Dans un communiqué de presse parvenu ce jeudi 25 février à POLITICO.CD, le Gouverneur Théo Ngwabidje Kasi, dément cette fausse nouvelle qui a créé panique au sein de la population et précise que, “il n y 'a aucun vaccin arrivé au Sud-Kivu, encore moins à Bukavu”. Le Gouverneur Théo Ngwabidje met en garde, “les colporteurs de ces faux bruits et assure qu'ils seront recherchés et punis conformément à la loi.” Par ailleurs, le Gouverneur appelle les parents à ne pas céder aux rumeurs véhiculées par des personnes qui veulent détourner l'attention des Autorités tant Nationales que Provinciales, des efforts conjugués dans la lutte contre la pandémie de Coronavirus. En outre, le Gouverneur Théo Ngwabidje demande aux élèves de retourner en classes pour étudier, afin de terminer l'année scolaire dans la sérénité Adrien AMBANENGO

Dans son bulletin hebdomadaire N°337 du mercredi 24 février 2021, le Secrétariat Technique de la Riposte contre la Covid19, présente la situation épidémiologique de la RDC, comme suit: Echantillons testés par l'Institut National de Recherche Biomédicale (INRB), sur 352 tests analysés le 24 février, 124 ont été postifis: 58 à Kinshasa, 32 au Lualaba, 18 au Nord-Kivu, 12 au Kongo Central et 4 au Sud-Kivu. On note également, 664 personnes guéries de la Covid19: dont 551 à Kinshasa, 47 au Kongo Central, 35 dans le Haut-Katanga, 15 au Nord-Kivu,  6 au Sud-Kivu,  5 en Ituri, 2 au Kasai Central et 1 au Lualaba. Dans le lot des décès, 3 sont rapportés dans le bulletin du mercredi, dont 2 à Kinshasa et un cas au Nord-Kivu.   Depuis le début de l’épidémie déclarée le 10 mars 2020, le cumul est de 25.595, dont 25.594 cas confirmés et 1 cas probable. Au total, il y a eu 705 décès et 16.798 personnes guéries. Sur les 26 provinces que comptent la RDC, 23 provinces restent touchées : Kinshasa: 19.388 cas, Nord-Kivu: 1.535 cas, Kongo Central    : 1.518 cas, Haut-Katanga: 1.389 cas, Sud-Kivu: 743 cas, Lualaba: 421 cas, Ituri: 224 cas, Tshopo: 109 cas, Haut-Uélé: 95 cas, Equateur: 50 cas, Nord-Ubangi: 40 cas, Maniema: 20 cas, Kasaï Central: 17 cas, Kwilu: 9 cas, Sud-Ubangi    : 7 cas, Tanganyika: 7 cas, Kasaï  Oriental: 7 cas, Bas-Uélé: 6 cas, Kwango: 4 cas, Kasaï    : 2 cas, Maï-Ndombe: 2 cas, Tshuapa: 2 cas,Haut-Lomami: 1 cas. Adrien AMBANENGO

Nos Podcast

L’audio débarque sur POLITICO.CD. Suivez nos discussions au coeur de la politique en temps réel