Catégorie : Coronavirus en RDC

HomeCoronavirus en RDC

Il y a deux jours, tous les ministres du gouvernement de la RDC ont été soumis à passer un test de dépistage au Coronavirus à l'INRB à Kinshasa, sur ordre du président Félix Tshisekedi. La décision a été prise après que la ministre de l'Economie a été testée positive la matinée du jeudi 19 mars 2020 et puisqu’elle avait participé au dernier Conseil des ministres. Ce samedi 21 mars, le ministère du Commerce extérieur de la RDC signale que 14 tests des membres du gouvernement du Premier ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba se sont révélés négatifs au Coronavirus. Dans un message sur twitter, le ministère du Commerce extérieur fait référence à l’INRB et appelle la population à respecter scrupuleusement les mesures d’hygiène. « Le Ministre du Commerce Ext Jean Lucien Bussa testé négatif au COVID-19 avec 13 autres membres du Gouvernement, annonce officiellement l'INRB. Il demande à toute population congolaise de continuer à respecter scrupuleusement les mesures d'hygiène et de la diététique travées », peut-on lire sur le twitter du ministère de Commerce extérieur de la RDC. Merveilles Kiro

Les dispositions gouvernementales annoncées officiellement par le Chef de l'État, mercredi 18 mars 2020, souffrent d'application dans certains endroits de la ville de Kinshasa. Un motocycliste communément appelé "Wewa", qui transportait deux clients (interdit par l'Hôtel de ville) et qui se disputait le guidon de son engin avec un agent de l'ordre, a fini sa course dans un caniveau. Il est passé de vie à trépas et les deux clients, grièvement blessés, sont dans un état très critique. Au lendemain de l'annonce des mesures de prévention, le gouverneur de la ville, Gentiny Ngobila, a donné des détails concernant l'application des dispositions mises en place pour éradiquer la pandémie du Coronavirus qui secoue le monde et fait des morts chaque jour qui passe. Parmi les éléments ajoutés, le bus Transco ne peut prendre que vingt passagers. Le bus "Esprits de vie" en transportera seize, le taxi trois au lieu de quatre, le tricycle deux passagers et la moto un seul. C'est à ce nouveau mode de vie que les Kinois, surtout les conducteurs, doivent s'habituer actuellement pour limiter la propagation du Covid-19. Les chauffeurs de véhicules doivent donner à chaque client, principalement pour le taxi, le désinfectant avant qu'il prenne place à bord du véhicule. Voilà une pilule très amère à boire pour les conducteurs qui ont du mal à intérioriser le bien-fondé de cette nouvelle pratique, du reste, salutaire dans le contexte actuel. " Le prix du désinfectant est monté de 1000 à 4000 FC. Combien dois-je en acheter pour …

L'engagement du Gouvernement sud-africain d'acheter 2,5 GW d'électricité du méga projet hydroélectrique Inga III, proposé en République démocratique du Congo, est sérieusement menacé par un rapport affirmant que l'électricité issue de ce projet, que les auteurs trouvent controversé, serait probablement plus chère que d'autres sources domestiques. Elle pourrait bientôt devenir complètement inutile, car les centrales locales de Medupi et Kusile ainsi que l'augmentation de la production d'énergie renouvelable finiront par être mises en service. Selon le journal sud-africain Daily Maverick, l'engagement de Pretoria dans ce projet pourrait coûter à l'Afrique du Sud 175 millions de rands par an de plus que la production locale de la même quantité d'électricité.  L'achat d'Inga III obligerait l'Afrique du Sud à mettre en place des milliards de rands pour construire des milliers de kilomètres de lignes de transmission à partir du fleuve Congo.  L'Afrique du Sud devrait donc rester à l'écart du projet, conclut un nouveau rapport publié jeudi 19 mars 2020.  Le rapport «J'ai besoin de toi; Je n'ai pas besoin de toi; Afrique du Sud et Inga III » publié par le Congo Research Group (CRG) basé aux États-Unis et Phuzumoyo Consulting basée au Cap, note que la commission du portefeuille énergétique du Parlement et un haut responsable d'Eskom ont conseillé au gouvernement d'annuler son engagement. Un projet avec un coût d'environ 4 milliards de dollars Malgré ce rapport, le président sud-africain Cyril Ramaphosa semble déterminé à aller de l'avant avec l'engagement qui avait été initialement donné à la RDC par Jacob Zuma, alors …

Le prix de la solution hydroalcoolique de l'institut National de recherche biomédical, INRB en sigle, est vendu à 3000 Fc ( trois mille Francs congolais). C'est ce qu'on peut lire sur le compte tweeter de cette institution de recherche médicale. "L' INRB informe à la population que la solution Hydroalcoolique qu'elle produit depuis des années se vend à 3.000 Fc. La qualité du produit ne peut être garantie que s'il est vendu au sein de l'Institut," a tweeté l'institut. Notons que depuis la déclaration des premiers cas de coronavirus en RDC, l'on a assisté à la hausse du prix des désinfectants au niveau du marché. De 1000 fc, certains se négocient à 5000 fc. D'où l'idée de l'INRB de mettre en circulation un produit testé et répondant aux normes de l'OMS. Plusieurs congolais ont réagi et ont appelé l'INRB à multiplier des points de vente pour permettre à tout le monde de s'en procurer. "Mettez des points de ventes officiels pour permettre son achat à la population la plus reculée. Tout Kinshasa ne viendra pas à l'INRB quand-même," a déclaré Isaac Mukendi, juriste. D'autres demandent à l'INRB de baisser son prix pour permettre aux communs des congolais de l'obtenir. L’INRB/ Kinshasa peut contracter un prêt au FPI , pour augmenter la production. Ainsi le prix serait accessible à tous ( 500 fc le flacon, par exemple)," a suggéré Mukumi Fulbert. "Pourquoi à 3000 FC? L'état congolais ne peut vous subventionner pour que le produit puisse se vendre à un prix …

Le ministre de la Santé, docteur Eteni Longondo, a, dans son tweet du samedi 21 mars 2020, annoncé le premier dècès consécutif au Coronavirus en RDC et a confirmé 5 nouveaux cas. "Hier l'INRB a confirmé 5 nouveaux cas. Tous sont des Congolais. Les équipes de prise en charge s'occupent d'eux. Egalement hier, nous avons connu le premier cas de décès suite au Covid 19", a t-il dit. Le premier cas décédé est le directeur du cabinet de la ministre de l'Economie, qui était interné à l'hôpital du Cinquantenaire. Le ministre de la Santé congolais a annoncé, vendredi 20 mars 2020 à Top Congo, que le premier patient de Coronavirus "est en bonne santé". Jeancy Ngampuru /POLITICO.CD

Lors de la séance de sensibilisation sur la riposte à la pandémie du Coronavirus en RDC à l'intention des transporteurs en commun de la ville de Kinshasa tenue vendredi 20 mars 2020, le gouvernement a pris des mesures d'application dans le secteur du transport en commun Ainsi, le bus Transco va transporter 20 passagers, 10 passagers pour les mini-bus, 16 pour Esprit de vie, 3 pour les taxis, 2 passagers pour les tricycles et un seul passager pour la moto. Ces mesures d'application entrent en vigueur "dès vendredi 20 mars 2020" sur toute l'étendue de la Ville de Kinshasa sous la surveillance de la police chargée de leur mise en application. La séance de travail a été présidée par le Premier ministre Sylvestre Ilunga en présence du gouverneur de la ville de Kinshasa, Gentiny Ngobila, du coordonnateur technique de la cellule de Riposte au Coronavirus en RDC, Dr Jean Jacques Muyembe, du Commissaire orovincial, Sylvano Kasongo, du directeur général de l'ex-ONATRA, des membres de l'Association des propriétaires des véhicules de transport en commun du Congo (APVCO) et de l'Association des chauffeurs du Congo (ACCO). Jeancy Ngampuru /POLITICO.CD

Les rumeurs qui circulent sur l’Etat de santé de l’artiste musicien Innoss’b sont fausses, sa mise en quarantaine ou son diagnostique positif au coronavirus ne sont que faux. Joint dans l’après midi de ce vendredi 20 mars 2020 par POLITICO.CD, le « jeune leader » a précisé qu’il allait bien et que son état de santé n’était même pas à craindre. POLITICO.CD : Innoss’b, il y a des rumeurs qui circulent ça et là sur ton état de santé, certains disent que tu as été diagnostiqué positif au coronavirus et d’autres que tu as été mis en quarantaine, finalement comment vas-tu ? Innoss’b : « Moi je vais bien, je suis à Kinshasa depuis avant-hier. C’est vrai moi-même j’ai vu l’agitation sur les réseaux sociaux par rapport à ma santé. Je ne sais pas qui essaie de manigancer tout ça ; moi je vais bien je suis chez moi à la maison et comme j’ai beaucoup travaillé en Europe et que je n’en dormais pas, je me donne assez de repos ici. Comme c’est le cas de tout le monde, les gens ne sortent pas beaucoup par rapport à ce virus qui fait rage. Je ne suis pas en quarantaine c’est par volonté que je suis à la maison je ne fais aucun teste, parce que les gens disent que j’ai été testé positif, je ne sais pas, même à l’aéroport on m’a juste prélevé la température il n’y a pas eu de teste de Coronavirus, donc je ne sais …

Le ministre de la santé, le docteur Eteni Longondo a déclaré ce vendredi 20 mars dans « le Debat », un magazine diffusé sur la radio Top Congo que le premier patient de Coronavirus allait bien et qu’il sera bientôt être libéré. "Le premier patient de Coronavirus est en bonne santé. Il sera bientôt libéré. On doit faire le dernier test. Mais, le premier test est négatif", a-t-il annoncé sur les antennes de Top Congo. Eteni Longondo a, à cette occasion, insisté sur le fait qu'il n'y a pas encore de remède. Il dit que tous les médicaments ne sont pas prouvés scientifiquement, il s’agit notamment de Chloroquine. « Notre traitement en RDC n'est que symptomatique. Et beaucoup de malades guérissent » poursuit le ministre de la santé. Rappelons que le nombre des cas de personnes testées positives au Coronavirus est passé ce vendredi de 14 à 18 personnes atteintes de COVID -19, après le diagnostic de 4 nouveaux cas positifs, tous congolais dont 1 qui a séjourné en France où il aurait contracté cette maladie. Merveilles Kiro/Politico.cd

Lors de la séance de sensibilisation sur la riposte à la pandémie du coronavirus en RDC à l'intention des transporteurs en commun de la ville de Kinshasa tenue ce vendredi 20 mars, le gouvernement a pris des mesures d'applications dans le secteur de transport en commun Sur ce, le bus Transco va transporter 20 passagers, 10 passagers pour les mini bus, 16 pour Esprit de vie, 3 pour les taxis, 2 passagers pour les tricycles et un seul passager pour la moto. Ces mesures d'applications entrent en vigueur dès ce vendredi sur toute l'étendue de la Ville de Kinshasa et la police s'en charge de la mise en application. Notons que la dite séance était présidée par le premier ministre, Sylvestre Ilunga en présence du gouverneur de la ville de Kinshasa, Gentiny Ngobila, du coordonnateur technique de la cellule de Riposte au coronavirus en RDC, Jean Jacques Muyembe, du Commissaire Provincial, Sylvano Kasongo, du directeur général de l'ex ONATRA, les membres de l'Association des Propriétaires des Véhicules de Transport en Commun du Congo (APVCO) et de l'Association des Chauffeurs du Congo (ACCO). Jeancy Ngampuru /POLITICO.CD

L 'Aviation Civile, conformément au communiqué officiel du ministre des Transports et Voies de Communication, a annoncé ce jeudi 19 mars, la suspension jusqu'à nouvel ordre, des vols internationaux des passagers en provenance des pays étrangers à risque et des pays de transit. Seuls les vols cargo contenant les vivres et les produits de première nécessité ne sont pas concernés par ces dispositions. "Par conséquent, toutes les autorisations d'atterrissages précédemment délivrés pour la saison IATA hiver 2019-2020 sont également suspendues", peut on lire dans ce communiqué dont une copie est parvenue à la rédaction de POLITICO.CD. Soulignons que ces mesures vont entrer en vigueur le vendredi 20 mars 2020 à 23h59. Jeancy Ngampuru /POLITICO.CD

Nos Podcast

L’audio débarque sur POLITICO.CD. Suivez nos discussions au coeur de la politique en temps réel