lundi, octobre 18, 2021
DRC
57,269
Personnes infectées
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min
DRC
5,250
Personnes en soins
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min
DRC
50,930
Personnes guéries
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min
DRC
1,089
Personnes mortes
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min

en continul'info
en bref et en temps réel

Sama Lukonde promet son implication dans la question de l’électricité à Kisangani

Le Premier Ministre, Sama Lukonde, a reçu en audience, samedi 16 octobre, à la Primature, le Caucus des députés nationaux de la province de la Tshopo, venus lui exprimer le désarroi de leurs électeurs, renseigne la cellule de communication du chef du gouvernement congolais.De la réhabilitation de la centrale hydroélectrique de la Tshopo à la délimitation de leur province avec le Maniema en passant par la réhabilitation de la RN4 et de la route allant de l’aéroport de Kisangani au centre ville ou encore la question des victimes de la guerre de Kisangani et des naufrages à répétition sur le fleuve Congo, toutes "les questions brûlantes" de la Tshopo ont été présentées au Chef du Gouvernement.Selon le chef de la délégation des élus, le député Samuel Simene Wa Simene, qui s’est confié à la presse au sortir de cette audience, près d'une heure et demi ont suffit pour présenter...

Incursion de l’armée rwandaise à Kibumba: « C’est du buzz d’une tension montée de toutes pièces » ( Vincent Karega)

L'ambassadeur du Rwanda en République Démocratique du Congo, Vincent Karega a apporté sa version des faits au sujet de l'incursion de l'armée rwandaise dans le territoire congolais, tel qu'annoncé par l'armée congolaise.D'après le diplomate rwandais, il n'y a eu aucune incursion des éléments du Rwanda Defense Forces sur le territoire congolais. Vincent Karega évoque plutôt un fait « très mineur autour d'une poursuite de fraudeur », le reste indique-t-il, c'est du buzz d'une tension montée de toutes pièces.« Il ne peut pas avoir incursion sans conflit ou blocage de dialogue entre les deux pays, sans objectif poursuivi en RDC par le Rwanda. Ce qui s’est passé est un incident d’erreur souvent répétée. Les forces de l’ordre poursuivaient des fraudeurs qui ont choisi de courir vers la RDC. Un des agents de l’ordre rwandais a traversé de quelques mètres en poursuivant ces fraudeurs qui avaient des colis inconnus. C’est une...

Incursion de l’armée rwandaise à Kibumba : « c’est une autre agression doublée d’humiliation par le Rwanda » (Lucha)

Une scène surréaliste s'est produite ce lundi 18 octobre 2021 à Kibumba dans la province du Nord-Kivu. Une compagnie d’armée rwandaise (Rwanda Defense Forces) a fait une incursion sur le territoire congolais, jusqu’à contrôler brièvement au moins six villages du territoire de Nyiragongo à 200 mètres de la route nationale numéro 2 (RN2)Selon les forces armées de la République Démocratique Congo, l'armée rwandaise a procédé à des tirs d’appui et individuels afin de traverser les frontières à partir de Kibumba, dans le territoire de Nyiragongo.Réagissant à cette situation, le mouvement citoyen, Lutte pour le Changement (LUCHA) estime que c'est une autre agression doublée d'humiliation par le Rwanda.« Ce qui s’est passé ce matin près de Kibumba, c’est une autre agression doublée d’humiliation par le Rwanda. Les FARDC, mal équipées et en sous-effectifs, n’ont pas tenu longtemps », a écrit Lucha via son compte twitter.Le mobile de cette incursion n'est...

CENI : Moïse Katumbi appelé à inviter ses ministres de quitter le gouvernement

Le Programme Multisectoriel de Vulgarisation et Sensibilisation (PMVS) appelle le Président d'Ensemble pour la République, Moïse Katumbi de demander à ses ministres de démissionner du Gouvernement de la République Démocratique du Congo. Car, dit-il, la ligne rouge a été franchie en entérinant Dénis Kadima par l'Assemblée nationale comme Président de la CENI.« Qu'il n'en profite pour instrumentaliser les jeunes, nous voulons la paix et nous voulons construire notre pays consciemment. Il est plus préférable pour Moïse Katumbi Chapwe de demander à ses ministres de démissionner et il est libre de quitter l'Union Sacrée et rejoindre les autres opposants », a déclaré Ludovic Kalengayi, le coordonnateur national du Programme Multisectoriel de Vulgarisation et Sensibilisation.Pour lui, la RDC a besoin d'une union forte afin de faire progresser le pays et d'intégrer les populations dans le processus du développement et non organiser des actions contre le Président de la République, Félix Tshisekedi.Dans...

Le Gouvernement lance les travaux des états généraux de la lutte contre la corruption ce mardi à Kinshasa

Le ministère en charge de la Justice et garde des sceaux organise « les états généraux de la lutte contre la corruption en République démocratique du Congo » du 19 aux 23 courant à Kinshasa, sous le haut patronage du Président de la République et Chef de l’Etat, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo.Selon le communiqué du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) parvenu samedi à l’ACP, cette rencontre entend poser un diagnostic complet sur l’état des lieux de la lutte contre la corruption en RDC, créer un consensus sur les actions prioritaires à mener et les réformes à entreprendre pour parvenir à une diminution sensible et durable de la corruption en RDC et de définir les modalités de mise en œuvre ainsi que les mécanismes de suivi desdites.« Organisées dans le cadre de la mise en œuvre du projet d’Appui à la lutte contre la corruption en République démocratique du Congo...

L’entérinement de Denis Kadima est un coup de massue à la confiance entre parties prenantes au processus électoral (Néhémie Mwilanya)

L'entérinement de Denis Kadima le samedi 16 octobre dernier par l'assemblée nationale comme président de la CENI, ne cesse de susciter des réactions au sein de la classe politique congolaise principalement dans l'opposition.Parmi ses réactions s'ajoute celle de l'ancien coordonnateur du Front Commun pour le Congo, Néhémie Mwilanya, qui estime que l'entérinement de Denis Kadima à la tête de la CENI est un coup de massue à la confiance entre parties prenantes."Le forcing de l'équipe Kadima à la tête de la CENI c'est un coup de massue à la confiance entre parties prenantes à un processus électoral déjà délicat. En plus d'une crise sécuritaire dans l'Est, c'est désormais la crise politique qui s'installe à Kinshasa. Pour quelles perspectives?", s'est-il interrogé.Rappelons que, du côté d'Ensemble pour la République de Moïse Katumbi, la nomination de Paul Muhindo, membre de leur parti politique, au poste de rapporteur adjoint est signe de corruption...

RDC: Investir Denis Kadima à la tête de la CENI ou cautionner un glissement

Au-delà des tergiversations politiques observées, de tractations interminables et de crispations au sein de la majorité, une étape importante du processus électoral en cours vient d’être franchie. Sur fond de plusieurs mois de blocage, une nouvelle tête est plébiscitée pour remplacer Corneille Nangaa, l’ancien président de la Commission nationale électorale indépendante (Ceni), contraint ces dernières semaines d’entamer les premiers préparatifs pour les scrutins de 2023 et ce, et ce, deux ans après la fin théorique de son mandat. Denis Kadima a été désigné à la tête de la commission électorale.Porté par l’église kimbanguistes, Denis Kadima était jusqu’à son entérinement soutenu par six des huit confessions religieuses chargées de désigner le président de la commission électorale.2023, c’est aujourd’huiEntérinement consommé, l’heure est à présent à l’investiture du nouveau bureau de la CENI. Plusieurs observateurs soutiennent même que « toute tergiversation, qu’elle soit de la part des religieux tout comme des politiciens,...

Lucha, Filimbi et les consommateurs lésés donnent un moratoire de 72 heures au gouvernement pour supprimer le RAM

Dans une conférence de presse conjointe animée ce lundi 18 octobre à Kinshasa, les mouvements citoyens, Lutte pour le Changement (LUCHA), Filimbi et le mouvement national des consommateurs lésés ont réagi suite au dernier passage du ministre des Postes, Télécommunications et Nouvelles Technologies de l'Information et de la communication devant les députés nationaux au sujet d'une question orale avec débat lui adressée sur la taxe « RAM ».D'entre le jeu, ces mouvements condamnent ce qu'ils qualifient de « dérivée autoritaire », la manière dont le bureau de l'assemblée nationale dirigée par Christophe Mboso, s'érige le droit de « priver aux citoyens congolais leur droit constitutionnel de s'assurer que le prélèvement des fonds publics et leur utilisation respectent les règles établies ».Pour ces mouvements citoyens, cette taxe sur le Registre des appareils mobiles (RAM) est illégale dans la mesure où ces prélèvements qui ont selon le ministre des PT-NTIC générés...

29 tonnes des poissons tilapia avariés et impropres à la consommation incinérées au poste de Kasumbalesa

L'Office congolais de contrôle (OCC) a intercepté, au poste-frontalier de Kasumbalesa, 4 camions frigorifiques contenant des poissons avariés et impropres à la consommation en provenance de la Chine.Alors qu'il revenait d’une mission officielle en Zambie, le ministre du Commerce extérieur est passé par cette agence de Kasumbalesa. Sur place, Jean-Lucien Bussa a, sans tergiverser, ordonné la saisie et l'incinération de ces produits surgelés avariés.Car, il estime que son pacte du bien-être et la santé de notre population sont les éléments sur lesquels nous ne pouvons pas transiger. Autant que nous travaillons, explique-t-il, pour la promotion des affaires, pour la promotion du commerce, pour la promotion de l'investissement, autant la santé de nos populations et son bien-être sont les finalités de l'action du gouvernement.Avant d’ajouter : « Dès lors qu'il est constaté que ces produits que nous avons dans ces différents camions sont des produits périmés, donc impropres à la...

Beni : 3 nouveaux cas positifs d’Ebola enregistrés

La maladie d’Ebola a réapparu à Beni, dans l’Est de la RDC depuis le 6 octobre dernier. Le 16 octobre 2021, trois nouveaux cas d'Ebola confirmés ont été enregistrés dans la region. Il s’agit de deux vivants et un décès communautaire qui ont été notifiés dans l’aire de santé de Butsili en ville de Beni.Ceci ramène le cumul des cas confirmés positifs à 5 dont 2 vivants et 3 décès. L’aire de santé de Butsili etant la seule à notifier des cas confirmés positifs.Pendant ce temps, la vaccination contre Ebola lancée depuis mercredi 13 octobre dernier se poursuit.Merveilles kiro

en clair

en off