28 C
Kinshasa

Le Groupe Léopards

mardi, février 25, 2020
Publicité

Jeanine Mabunda, la percée de 2019 en RDC

- Publicité-

Le contre-pied parfait de Joseph Kabila, habitué à surprendre. Alors que la bataille faisait rage au sein du FC pour le poste du président de l’Assemblée nationale, l’autorité morale du FCC a désigné une candidate inattaquable : Jeanine Mabunda Lioko. En plus d’être une Dame, elle témoigne surtout d’un cursus bien rempli.

Née le 10 avril 1964 dans la province de la Mongala, ex Equateur. Jeannine Mabunda est détentrice d’une licence en droit de l’Université catholique de Louvain et d’une spécialisation en Sciences commerciales de l’Institut catholique des hautes études (ICHEC) de Bruxelles. Elle commence sa carrière professionnelle en 1998 à la Cibank Congo comme Account officer, chargée des relations avec les grands et analyses crédit. De 1993 à 1995, elle supervise la direction commerciale de l’African System (ASYST).

Mabunda devient conseillère au cabinet du gouverneur de la Banque Centrale du Congo (BCC). Cette tâche va lui permettre à participer aux négociations trimestrielles FMI/Banque Mondiale et BCC à Washington et Paris, à partir de 1997 à 2000.

Face à une Assemblée de machos

En 2002, Jeannine Mabunda sera nommée administratrice déléguée générale (ADG) du Fonds de promotion de l’Industrie (FPI). Pendant 5 cinq à la tête du FPI, Mabunda Lioko se dote d’un nouveau siège social sur fond propre et va poursuivre la politique salariale de l’entreprise. Elle est par la suite nommée, le 5 février 2007, Ministre du Portefeuille de l’Etat, chargée à réformer les entreprises de l’Etat. Et le 9 avril 2012, l’ancien Président Joseph Kabila la nomme conseillère spéciale en matière de lutte contre les violences sexuelles. Elle est la première femme élu démocratiquement à la présidence de l’Assemblée nationale.

Lire aussi  Elections des gouverneurs au Nord-Kivu: aucun favori ni outsider

Toutefois, même si le cursus et la carrure de Mabunda parlent, les dinosaures de la politique congolaise n’ont pour autant pas digéré. Ils n’ont attendu six mois à peine pour revenir à la charge. Dans les couloirs de l’Assemblée nationale, une rumeur de motion ciblant sa tête court au milieu de l’année. Elle est visée. Elle sera défenestrable. Les griefs restent néanmoins fantaisistes. Car, dans la réalité, Mabunda n’a même eu le temps de faire du mal.

Joseph Kabila est de nouveau appelé à calmer les machos misogynes de sa formation politique. Car s’ils n’osent dévoiler leurs visages, il est clair qu’aucune motion ne saurait être prise au sérieux sans que celle-ci ne trouve de soutien du côté du FCC, ultra-majoritaire dans la chambre basse. La chute de Mabunda sonnera celle de l’avancement du genre, dans un pays où la femme doit demander la permission sur son habillement, par ailleurs détestée par qu’elle n’ose camper dans la cuisine.

Lire aussi  Elections des gouverneurs au Nord-Kivu: aucun favori ni outsider

Elle termine l’année toute sourire, aux côtés d’enfants du personnel de l’Assemblée nationale, en “mère noël”. L’année qui arrive devrait renseigner combien de temps la classe politique congolaise machiste supporterait cette figure, symbole désormais de la réussite féminine au Congo.

- Publicité -

EN CONTINU

L’état-major des FARDC met en place une commission chargée de statuer sur le cas Général Fall Sibakwe Asinda

Le Général Major Fall Sibakwe Asinda, Commandant de la 3ème zone de défense située dans l'Est de la RDC, doit passer devant...

Mandataires: “ces nominations doivent tenir compte des critères mettant en exergue la compétence et la technicité” (Lokondo)

Les arrangements particuliers entre le FCC et le le CACH sur la nomination des mandataires publics n'ont pas laissé indifférents la classe...

Grève des magistrats: le Premier ministre appelle les professionnels de la Justice à reprendre le chemin de leurs juridictions

Le Premier Ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba a appelé les professionnels de la Justice à reprendre le chemin de leurs juridictions et de...

RDC: Une ONG qualifie de “pratique anticonstitutionnelle”, les arrangements particuliers FCC-CACH sur les mandataires publics

Depuis quelques jours, les délégués du CACH et du FCC négocient sur la nomination des mandataires dans les entreprises publiques. L'Association congolaise...

RDC: Les professeurs de l’UNIKIN suspendent la reprise des cours jusqu’à la satisfaction de leurs revendications

Selon un communiqué de l’Association des Professeurs de l’UNKIN (APUKIN), les professeurs de l’Université de Kinshasa (UNIKIN) ont décidé, ce samedi 22...

notre sélection

Une “gaffe” s’est-elle glissée dans l’ordonnance présidentielle nommant les nouveaux hauts magistrats en RDC?

Une gaffe se serait glissée dans l'ordonnance présidentielle nommant les nouveaux Hauts magistrats le 07 février 2020 dernier, révèlent plusieurs internautes et...

Sauts-de-mouton: le Gouvernement prêt à “recourir aux contraintes physiques” pour que la vérité soit manifestée

Le Gouvernement congolais n'exclut pas de recourir aux contraintes physiques pour faire éclater la vérité dans la procédure judiciaire concernant les fonds...

Dominique Migisha fait le point sur le plan national du numérique, 6 mois après sa validation

Politico.cd: Bonjour monsieur le conseiller, après bientôt un an dans la conduite de la numérisation du Pays en tant que Conseiller Spécial...
SAVE 20%
off Individual Membership every year you're a member with us
Click here to join