CAN 2023 : Félix Tshisekedi désapprouve le « mauvais traitement » infligé aux supporters congolais lors de la demi-finale

IMG-20240210-WA0025

Le Président congolais Félix Tshisekedi a désapprouvé le traitement réservé aux supporters de la République Démocratique du Congo (RDC) lors de la demi-finale de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) 2022 face à la Côte d’Ivoire, rapporte le porte-parole du gouvernement dans son compte rendu du dernier Conseil des ministres du vendredi 09 février dernier.

« Félix Tshisekedi, Président de la République démocratique du Congo a exprimé sa totale désapprobation au regard du mauvais traitement réservé aux supporters qui ont fait le déplacement d’Abidjan pour assister à la demi-finale contre la Côte d’Ivoire dans le cadre de la Coupe d’Afrique, notamment la diminution d’espace leur réservé dans les tribunes, l’interdiction d’accès de calicot et aux différents supports de dénonciation de l’agression rwandaise, dont notre pays est victime », a déclaré Patrick Muyaya.

En réaction, le Chef de l’État a décidé que l’équipe nationale ne prendra plus part à aucune activité de solidarité organisée dans le cadre de la CAN et ce, jusqu’à nouvel ordre. Il a également fait part de ses interrogations sur le déroulé de la rencontre et la couverture médiatique de certains médias comme France 24.

Lors de la demi-finale perdue face aux éléphants de la Côte d’Ivoire, les supporters congolais se sont vu réserver moins d’espace dans les tribunes et se sont vu interdire l’accès avec des calicots dénonçant l’agression rwandaise envers la RDC.

Face à ces agissements « outrageants », le gouvernement a mis en garde ces médias accusés d’avoir terni l’image du pays durant la compétition.

Lors de la demi-finale de la Coupe d’Afrique des Nations opposant la RD Congo à la Côte d’Ivoire le mercredi dernier, les supporters congolais ont profité du match pour attirer l’attention sur la crise humanitaire dans l’est du pays, en portant des t-shirts et banderoles noires avec l’inscription «Stop génocide à l’Est de la RDC ».

Cependant, ces images n’ont pas été diffusées par les chaînes partenaires de la CAF, détentrices des droits. Cette censure volontaire a suscité la colère en RDC, où l’on accuse la CAF de complicité avec les puissances occidentales face aux massacres au Nord-Kivu.

Lors de sa 124e réunion vendredi, le gouvernement a condamné l’attitude « sourde oreille » de la CAF. Il a décidé de suspendre la participation des Léopards aux activités initiées par cette dernière.

Ézéchiel T. MAMPUYA

Comments

  1. N'djole kouakou Roland

    Reply
    février 10, 2024

    Dieu seul fera votre palabre ,il vous rendra justice

  2. Fofana Moussa

    Reply
    février 10, 2024

    Nous souhaitons la paix partout en Afrique et dans le monde. Mais nous pensons que la CAN N’EST PAS LE CADRE APPROPRIÉ POUR DÉNONCER LES AGRESSEURS DANS UN CONFLIT….

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.