Frontières RDC-Rwanda: « Si quelqu’un veut revendiquer quoi que ce soit, nous allons répondre » (Prof Tshibangu Kalala)

IMG-20230302-WA0042

Le Ministre de la Communication et Médias, Porte-Parole du Gouvernement, Patrick Muyaya et le Professeur Tshibangu Kalala, Enseignant des Droits des organisations internationales et du Droit international de l’environnement, ont co-animé un briefing presse ce mercredi 1er mars 2023 autour de la situation frontalière de la RDC avec un regard particulier sur sa partie orientale.

Au cours de ce briefing de presse, le Professeur Tshibangu Kalala a fait noir sur blanc, un survol général de façon pédagogique de la situation frontalière de la RDC, de l’historique de sa création à la démarcation en passant par sa délimitation reprise dans son ouvrage : « RDC et ses 11 frontières internationales. Géopolitique et Droit international ». D’une manière générale, cet expert a souligné que la RDC n’a aucun conflit frontalier avec le Rwanda.

Dressant le tableau historique de la situation frontalière de la RDC avec ses voisins chevillés aux questions de bornes frontières, des branches aux niveaux terrestre, aérien et maritime, le Professeur Tshibangu Kalala a démontré sur le plan du Droit international que tout est clair eu égard à l’intangibilité des frontières reconnue par tous les États.

Une quelconque revendication du Rwanda déclenche selon le Professeur Tshibangu, une bataille intellectuelle. « La règle du droit international est claire. L’intangibilité des frontières héritée de la colonisation. On ne touche pas aux traités qui ont fixé les frontières », a-t-il déclaré.

« Nous devons être prêts sur notre territoire avec une armée dissuasive. Si quelqu’un veut revendiquer quoi que ce soit, nous allons répondre », ajoute-t-il.

Plaidant pour la mise en place des bornes partout en RDC pour protéger les frontières, le Professeur a dans la foulée balayé toute hypothèse d’une quelconque perte de territoire congolais comme certains tentent de le faire croire. « Nous n’avons rien perdu, nous avons l’intégrité de notre territoire au moment où je vous parle », a-t-il souligné.

De son côté, le ministre de la Communication et Médias, Patrick Muyaya a abordé dans le même sens que le Professeur Tshibangu dans son exercice pédagogique, balayant d’un revers de la main tout ce qui se raconte dans l’opinion. Il promet que le gouvernement fera tout son possible pour défendre bec et ongles le territoire congolais.

Alors que les relations entre la RDC et le Rwanda sont de plus en plus tendues, la problématique des frontières entre les deux pays suscite un tollé. Pendant que Kinshasa accuse Kigali de soutenir les terroristes du M23 qui occupent avec l’armée rwandaise (RDF) plusieurs entités congolaises dans le Nord-Kivu, de velléités bellicistes et expansionnistes, le Parlement rwandais a selon les indiscrétions, été saisi pour la revisitation des frontières RDC-Rwanda.

Odon Bakumba