SPÉCIALE ÉLECTIONS

Light
Dark

RDC : Kinshasa martèle sur des dispositions stratégiques pour neutraliser l’avancée du M23 « lourdement » appuyé par l’armée rwandaise

IMG-20221120-WA0033

Le gouvernement congolais a rassuré, vendredi, sur des dispositions prises pour stopper net l’avancée des terroristes du M23, accusés d’être soutenus par l’armée rwandaise, dans le territoire de Rutshuru.

Au conseil des ministres, le Ministre de la Défense et Anciens Combattants, Gilbert Kabanda, a informé ses collègues et l’opinion nationale sur l’évolution de la situation sur différents fronts militaires dans le territoire de Rutshuru en province du Nord-Kivu.

« Il a rassuré des dispositions stratégiques prises pour repousser et neutraliser les terroristes du M23 lourdement appuyés par l’Armée rwandaise », note-t-on dans le compte-rendu.

Des arrêtés pour le fonctionnement de la diplomatie de défense

Dans la même perspective, Gilbert Kabanda a informé le Conseil d’avoir signé deux Arrêtés ministériels organisant le fonctionnement du dispositif de la diplomatie de défense, en tenant, confie-t-on, compte des instructions du Président de la République et des recommandations du Vice-Premier Ministre, Ministre des Affaires Etrangères.

À l’en croire, il sera procédé incessamment à la désignation et à l’affectation des Attachés de défense et à la reconnaissance des fonctions militaires assimilées, exercées par les membres des Forces Armées de la République afin d’être présents dans le concert des Nations, dans le volet défense.

Par ailleurs, à la suite de l’appel du Président de la République lancé lors de son dernier message à la Nation, les Centres d’instruction reçoivent déjà leurs premières vagues des recrues ayant répondu à cette mobilisation décrétée par le Commandant Suprême, a noté le ministre de Défense Nationale et Anciens Combattants.

Il a également signalé la manifestation d’intérêts pour certains patriotes civils comme combattants des groupes armés en attente du processus PDDR-CS, à appuyer les FARDC dans la résistance contre les agresseurs.

« Une étude préalable sera menée et une organisation crédible pour éviter tout retournement devra être mise en place. Le Conseil a pris acte de ce Rapport », a-t-on lu, dans le compte-rendu.

À Rutshuru, les combats ont repris ce dimanche, sur l’axe Kibumba, à 22 km de la ville de Goma. D’après des sources sécuritaires, les FARDC attaquent en profondeur les positions des terroristes du M23 depuis très tôt matin sur différentes lignes de front. Une situation confirmée par les rebelles, en « débandade » actuellement.

Serge SINDANI

LIRE ENCORE...