PUBLICITÉ

Agression dans l’Est : « Kagame se joue de nous parceque la RDC n’a pas des autorités légitimes » (Fayulu)

Martin Fayulu, l’un des opposants farouches au régime actuel en République Démocratique du Congo, a estimé, samedi, dans un meeting populaire à Kisangani, que le président rwandais, Paul Kagame, joue avec Kinshasa dans la crise sécuritaire qui sévit dans l’Est, au Nord-Kivu, théâtre des affrontements entre l’armée et les terroristes du M23, accusés d’être soutenus par Kigali.

Fayulu qui séjourne dans la province de la Tshopo, s’est entretenu avec sa base à la grande poste, devant les militants de son parti ECIDE et plusieurs partisans de l’opposition congolaise. Devant les Boyomais (habitants de Kisangani), il est de nouveau sorti de sa tanière pointant d’un doigt accusateur le président Kagame dans la situation de l’Est de la RDC.

- Publicité-

« Kagame se joue de nous comme des petits enfants parceque la RDC n’a pas d’autorités légitimes », a-t-il déploré, peu avant de lancer : « Si j’étais au pouvoir, la guerre en République Démocratique du Congo allait prendre fin ».

À Kisangani, l’homme qui ne s’avoue pas toujours vaincu par Félix Tshisekedi aux élections présidentielles de 2018, compte lancer, lundi 11 juillet 2022, un congrès ordinaire de son parti politique Engagement Citoyen pour le Développement (ECIDE) qui ira jusqu’au 14 juillet.

À en croire ses proches qui se sont confiés à POLITICO.CD, des réformes et résolutions profondes seront dévoilées à l’issu de ce congrès. L’ECIDE pourrait fixer l’opinion congolaise sur le choix de son candidat à la présidentielle de 2023.

Serge SINDANI

Soutenez POLITICO.CD!

Si vous appréciez le travail de POLITICO.CD, sachez que votre média ne vit que des contributions et des annonces publicitaires, qui lui permettent de sauvegarder son indépendance éditoriale et de continuer à fournir des enquêtes de qualité. Dès lors, nous vous prions de faire un geste. Chaque contribution, qu'elle soit petite ou grande, fait la différence.

spot_img

EN CONTINU