PUBLICITÉ

Coopération RDC-Belgique : André Flahaut à Kinshasa pour « intensifier » de nouveau les relations diplomatiques entre les deux pays

Alors que la République démocratique du Congo s’apprête à célébrer ses 62 ans d’indépendance, sur fond du retour des reliques – finalement restituées par la Belgique – de son tout premier Premier ministre, André Flahaut, ministre d’État belge, séjourne à Kinshasa depuis la soirée de dimanche 26 juin, pour « réintensifier » les relations diplomatiques entre son pays et la RDC. Dans une interview accordée à POLITICO.CD, cet ancien ministre belge de la Défense – à l’origine du programme de Partenariat militaire (PPM) belgo-congolais – et ancien Président du Parlement belge, indique que sa présence se veut une véritable opportunité, durant sa mission parlementaire, de « recréer les liens distendus » entre les parlements de deux pays.

Une visite, confie-t-il, qui s’inscrit dans la suite de celle du roi des belges récemment à Kinshasa, Lubumbashi et Bukavu. Dans son agenda, André Flahaut prévoit notamment poursuivre les contacts avec le Président congolais et les présidents du Sénat et de l’Assemblée nationale.

- Publicité-

« Cette visite fait suite une première visite que j’ai effectuée comme responsable des relations interparlementaires entre le Congo et la Belgique, l’union interparlementaire, et je suis aussi président de la section subsaharienne de l’union interparlementaire. On a signé un protocole qui doit encore être finalisé. Donc l’un des premiers aspects c’est des contacts avec le président Bahati qui a signé à Bruxelles et le président Mboso qui va compléter le travail soit ici soit en Bruxelles les prochains mois. Puis les contacts avec le Président de la république parce que cette visite se place aussi dans le même sillage que la visite royale qui a eu lieu mais aussi la restitution de la dent de Patrice Emery Lumumba », déclare-t-il à POLITICO.CD.

Aux cérémonies de l’indépendance comme de l’enterrement des reliques de Patrice Emery Lumumba, André Flahaut va représenter la Belgique. Dans la même foulée, il va également rencontrer le ministre congolais de la Défense, les responsables de l’agence belge « Enabel », le Président de la centrale électorale et les porteurs de projets de développement ».

« Il est clair que ma présence c’est aussi quelque part une forme de présence officielle du gouvernement belge pour ces cérémonies. Je verrai sans doute le ministre de la défense, je verrai aussi le président de la CENI, le ministre des affaires étrangères et également, comme dans les aspects de coopération au développement, il y a un programme important qui est en train de se préparer. Tout ça se passe dans une logique d’intensifier de nouveau les relations entre la RDC et la Belgique. Ça se place aussi dans une volonté de voir comment se font les partenariats. Je verrai les responsables d’ENABEL qui est dans un projet pour la police et la défense. Il y a aussi des porteurs de projets qui doivent être rencontrer parce qu’il y a en Belgique une diaspora importante avec des belges d’origine congolaise qui sont là encore présent et qui ont des projets de partenariat », annonce André Flahaut.

La République démocratique du Congo et la Belgique ont signé, récemment à Bruxelles, un Protocole de coopération interparlementaire bilatérale, indique un communiqué de l’ambassade de la RDC en Belgique. L’accord qui a été signé, pour la RDC, par le président du Sénat, le Pr Modeste Bahati Lukwebo, et pour la Belgique, par la présidente de la Chambre des représentants, Eliane Tillieux, constitue le cadre du partenariat entre les deux institutions et en définit le champ d’intervention, précise le texte.

« Cet accord permettra de renforcer les capacités institutionnelles, techniques et administratives des députés et sénateurs et de l’ensemble du personnel technique des deux Parlements », a déclaré le Pr Bahati.

La coopération, a-t-il indiqué, sera effective grâce notamment à l’organisation des missions officielles ou des visites de travail des parlementaires, des stages de renforcement des capacités, des bourses d’études et différentes autres missions d’échanges d’expériences et de formation.

Le président du Sénat a insisté sur la nécessité de mettre en place des mécanismes de consolidation « des liens d’amitié par les échanges interparlementaires basés sur un dialogue permanant ».

Pour sa part, Mme Tillieux s’est réjouie de ce que le nouvel accord de coopération interparlementaire belgo-congolais « stipule clairement que les présidents des Parlements devront veiller au respect de l’équilibre homme/femme à l’occasion des missions qui seront entreprises ».

« Lorsqu’ils fonctionnent bien, les Parlements nationaux jouent un rôle crucial pour amener les gouvernements à rendre des comptes et peuvent aussi se faire le relais des défenseurs des droits humains et de la société civile », a souligné Mme Tillieux, selon le communiqué.

Au cours de son séjour en Belgique, le président du Sénat s’est aussi entretenu avec le Premier ministre belge, Alexander de Croo, sur la situation en RDC, en présence de l’ambassadeur de la RDC au BENERLUX, Christian Ndongala Nkuku, et du ministre d’Etat et ancien président de la Chambre des représentants belge, André Flahaut, qui a négocié ce Protocole de coopération en compagnie du président du groupe belge à l’Union parlementaire, Samuel Cogolati, ajoute le communiqué.

Stéphie MUKINZI M

Soutenez POLITICO.CD!

Si vous appréciez le travail de POLITICO.CD, sachez que votre média ne vit que des contributions et des annonces publicitaires, qui lui permettent de sauvegarder son indépendance éditoriale et de continuer à fournir des enquêtes de qualité. Dès lors, nous vous prions de faire un geste. Chaque contribution, qu'elle soit petite ou grande, fait la différence.

spot_img

EN CONTINU