PUBLICITÉ

RDC: Entretien téléphonique entre Félix Tshisekedi et António Guterres sur la situation sécuritaire dans l’Est

Le président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo a eu une discussion téléphonique ce mardi 21 juin 2022, avec le secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, sur la situation sécuritaire qui prévaut dans la partie orientale de la République Démocratique du Congo.

24 heures avant cet échange entre le Chef d’Etat congolais et le SG de l’ONU, la situation sécuritaire de la RDC a fait objet d’une réunion entre les dirigeants de pays membres de la Communauté de l’Afrique de l’Est à Nairobi, au Kenya.

- Publicité-

A l’issue de ce conclave, les chefs d’État de la Communauté de l’Afrique de l’Est (EAC), ont ordonné la cessation immédiate de toutes les hostilités et le retrait des positions récemment occupées par les terroristes, notamment du Mouvement du 23 Mars -M23 qui contrôlent plusieurs entités dont la cité frontalière de Bunagana.

Les dirigeants ont invité tous les groupes armés, étrangers et locaux, à déposer les armes immédiatement et sans condition, et à s’engager également au processus politique.

Ces chefs d’Etats ont aussi recommandé l’intensification du processus politique par toutes les parties pour permettre aux citoyens de la RDC de se sentir non seulement en sécurité mais aussi de pouvoir reprendre et poursuivre leurs activités sociales, culturelles et économiques respectives.

Engagés à trouver une solution rapide et durable au conflit en RDC, notamment au Nord-Kivu, Sud-Kivu et l’Ituri, les chefs d’Etats de l’EAC se sont accordés sur le déploiement immédiat d’une Force régionale d’Afrique de l’Est et ce, dans l’objectif de stabiliser ces provinces et imposer la paix au soutien aux forces loyalistes. Selon la présidence congolaise, le Rwanda ne devrait pas faire partir de cette force militaire.

Par ailleurs, le conclave a demandé à toutes les parties d’arrêter et de décourager tout langage offensif, tout discours de haine, les menaces de génocide et autres langages politiques incitant à la haine.

Christian Malele

Soutenez POLITICO.CD!

Si vous appréciez le travail de POLITICO.CD, sachez que votre média ne vit que des contributions et des annonces publicitaires, qui lui permettent de sauvegarder son indépendance éditoriale et de continuer à fournir des enquêtes de qualité. Dès lors, nous vous prions de faire un geste. Chaque contribution, qu'elle soit petite ou grande, fait la différence.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

spot_img

EN CONTINU