PUBLICITÉ

Invalidation des absentéistes : « Le FCC se réunira incessamment pour jauger la possibilité de continuer à siéger » (Jaynet Kabila )

La députée nationale Jaynet Désirée Kabila Kyungu, membre du Front Commun pour le Congo (FCC), famille politique de son frère jumeau, l’ancien Président Joseph Kabila, est montée au créneau pour dénoncer une énième violation de la Constitution et Règlements Intérieurs par l’assemblée nationale après l’invalidation de cinq (5) députés nationaux, en majorité membres du FCC.

Haut cadre du FCC, Jaynet Kabila qui s’interroge sur l’existence d’une véritable assemblée nationale, renseigne que la plupart des députés invalidés de l’opposition, à l’occurrence Marie-Ange Mushobekwa, ont présenté les pièces justificatives de leurs absences aux différentes plénières.

« Nous voulons tout d’abord dire haut et fort qu’il y a violation de la constitution qui se fait de manière régulière à l’assemblée nationale. Nous nous demandons si nous sommes véritablement une assemblée nationale. En ce qui concerne l’invalidation des députés nationaux, il faut le dire, plusieurs de ces députés sont de l’opposition et si vous observez selon le cas, il y a ceux qui ont présenté devant la commission leurs documents et pièces pour justifier les raisons de leurs absences aux plénières y compris moi-même car, j’y étais invité‬e. Marie-Ange Mushobekwa, elle a également présenté ses pièces justificatives mais elle est invalidée et beaucoup d’autres », a-t-elle énoncé.

Jaunet Kabila a ainsi indiqué que sa famille politique (Ndlr FCC) se réunira incessamment pour supputer la possibilité de continuer à siéger. Elle a martelé que le FCC ne continuera pas à participer aux violations de la Constitution et lois de la République.

« A cet effet, nous nous disons ceci; l’assemblée nationale n’existe plus parce qu’il y’a violation de la constitution, des règlements intérieurs. Le bureau ne respecte rien. En perspective, nous entant que députés du front commun pour le Congo, allons nous réunir pour voir s’il y a nécessité de continuer à siéger et participer aux violations des lois de la République ‬», a-t-elle claironné.

Il revient à dire que la commission spéciale temporaire chargée de statuer sur les cas des députés absentéistes a annoncé ce mercredi 15 juin, l’invalidation de Henry Mova, Papy Nyango, Adolphe Muzito, Mulimba Luc et Marie-Ange Mushobekwa.

Peu après cette annonce, la députée Marie-Ange Mushobekwa a, à travers son compte Twitter brandi toutes les preuves justificatives de ses absences aux différentes plénières, lesquelles ont été signées et validées par le président de la Chambre Basse du Parlement, Christophe Mboso. Se considérant régulière, elle a dénoncé une mainmise de la Présidence de la République dans son dossier.

« La majorité de mes collègues de l’union sacrée présents dans la salle ont été scandalisés lorsqu’on a cité mon nom parce qu’ils me voient souvent aux plénières. Mon nom a été rajouté au manuscrit dans la salle après un coup de fil en provenance de la présidence, m’ont dit deux collègues », a-t-elle expliqué.

Carmel NDEO

- Publicité -

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

EN CONTINU