PUBLICITÉ

« Le soutien rwandais aux rebelles du M23 qui attaquent les civils, les casques bleus et les FARDC dans l’Est de la RDC est inacceptable » (Sénat américain)

Dans un court message posté dans la soirée de ce lundi 13 juin sur son compte Twitter, la commission des relations étrangères du sénat américain juge « inacceptable le soutien rwandais » aux terroristes du M23 « qui attaquent les civils, les casques bleus de l’ONU et les FARDC » dans l’Est de la République démocratique du Congo.

« Le soutien rwandais aux rebelles du M23 qui attaquent les civils, les casques bleus de l’ONU et les FARDC dans l’est de la RDC est inacceptable. Le monde doit être uni pour condamner ses actions. Les Nations-Unies, la MONUSCO @AsstSecStateAF doit immédiatement enquêter et demander des comptes aux responsables », dénonce le Sénat américain.

- Publicité-

Pendant ce temps, les Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) rassurent, ce lundi 13 juin 2022, qu’ils « tireront toutes les conséquences qui s’imposent et défendront la Patrie » après l’occupation de la ville de Bunagana, frontalière de l’Ouganda, dans l’est de la RDC par des Forces de Défense du Rwanda.

Dans un communiqué de presse parvenu à POLITICO.CD, elles indiquent que cette invasion de « l’allié naturel » du M23, intervient après avoir constaté d’énormes revers subis par leurs protégés lors des attaques sans succès contre les positions des FARDC à Bigega 1 et 2, Bugusa et Premidis.

« Les Forces de Défense du Rwanda ont, cette fois et à découvert, décidé de violer l’intangibilité de notre frontière et l’intégrité de notre territoire en occupant la cité frontalière de Bunagana ce lundi 13 juin 2022 aux environs de 07 heures du matin, après avoir constaté d’énormes revers subis par leurs protégés (M23 ndlr) lors de des attaques sans succès contre les positions des FARDC à Bigega 1 et 2, Bugusa et Premidis. », annonce le communiqué signé par porte-parole, le lieutenant-colonel Njike Kaiko.

Ce qui constitue, en effet, ni plus ni moins une invasion de la RDC, précise le communiqué de presse.

Par ailleurs, tout en exhortant la population à la vigilance, les FARDC demandent de lui faire confiance, de ne pas céder à la panique, à la peur et à la désolation. « Toutes les dispositions sont mises en place pour la reprise en main de la situation », rassurent-ils.

Ç’a également été l’occasion pour l’armée congolaise de rappeler à la population que ce groupe terroriste du M 23 avait officiellement été défait en 2013. « Qu’elle (population ndlr) se souvienne de ce qui s’est passé en 2013 sur les mêmes acteurs et le même environnement » rappellent les FARDC.

Il sied de souligner que certaines sources locales ont renseigné que l’Ouganda a fait bloc derrière les terroristes du M23. « Les combats se sont intensifiés quand l’armée Ougandaise est passée par Kibaya pour couper la route aux FARDC au niveaux de Premidis à 20h. Les militaires congolais qui sont trouvé encerclés par les ennemis dans Bunagane n’y pouvaient plus rien », a révélé la société civile de Jomba.

En RDC, le peuple n’entend plus tergiverser sur l’option de son auto-détermination. Les mouvements citoyens dont la LUCHA, FILIMBI seront en sit-in demain mardi 14 juin 2022 devant le siège du Ministère des Affaires Étrangères pour exiger de nouveau la fermeture de l’ambassade du Rwanda en RDC et l’expulsion de son ambassadeur, Vincent Karega.

Pour les observateurs avertis, il était clair qu’il faudrait craindre dans les jours qui suivent la détérioration de la crise sécuritaire et diplomatique entre ces deux Etats, sans exclure l’option militaire.

Stéphie MUKINZI M

Soutenez POLITICO.CD!

Si vous appréciez le travail de POLITICO.CD, sachez que votre média ne vit que des contributions et des annonces publicitaires, qui lui permettent de sauvegarder son indépendance éditoriale et de continuer à fournir des enquêtes de qualité. Dès lors, nous vous prions de faire un geste. Chaque contribution, qu'elle soit petite ou grande, fait la différence.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

spot_img

EN CONTINU