PUBLICITÉ

Agression dans l’Est : La coalition M23/RDF vandalise la radio communautaire « la voix de Mikeno » émettant à Bunagana

Les actes de pillage ont été signalés dans la cité frontalière de Buganana après sa prise par les terroristes du mouvement du 23 Mars et l’armée Rwandaise(RDF).

Selon l’ONG Journaliste en Danger, c’est aux environ de 17 heures du lundi 13 juin qu’une radio locale a été victime d’actes de vandalisme perpétrés par les terroristes du 23 Mars et leurs alliés naturels, à savoir les éléments de la Force de défense rwandaise (RDF). Il s’agit de la radio communautaire de la voix Mikeno.

- Publicité-

Selon cette Organisation Non gouvernementale, indépendante et non partisane à but non lucratif qui milite pour la défense et la promotion de la liberté de la presse en République Démocratique du Congo, les malfrats ont réussi à emporté les matériels de haute et basse fréquence de la Radio.

« La station de la radio communautaire « la voix de Mikeno émettant depuis Bunagana a été vandalisée par le M23, lundi 13 juin 2022, aux environs de 17h00 locale. Les matériels de haute et basse fréquence ont été emportés pendant l’occupation de la cité », rapporte Journaliste en Danger .

La cité de Bunagana est sous contre du M23/RDF depuis les avant-midi du lundi 13 juin 2022. Les Forces armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) ont fait repli « stratégique » vers l’Ouganda afin d’éviter les dégâts collatéraux.

« Le repli des Forces armées de la République démocratique du Congo à Bunagana est purement tactique, de manière à ne pas faire des victimes côté population civile comme c’était le souhait des Rwandais. Toutefois, nous rassurons la population que les FARDC sont dans la zone et contiennent l’ennemi. Nous allons incessamment mettre ces Rwandais et leurs fils hors du territoire national », a déclaré le lieutenant-colonel N’Djike Kaiko Guillaume, porte-parole militaire dans la contrée.

La frontière de Bunagana, qui relie le district ougandais de Kisoro, dans le sud-ouest du pays, à Rushuru en RDC, dans la province du Nord-Kivu, est située à 70 km au nord-est de Goma.

Dans un communiqué, l’armée congolaise avait indiqué que l’objectif poursuivi par le Rwanda est d’occuper Bunagana pour non seulement asphyxier la ville de Goma, mais aussi faire pression sur le Gouvernement de la république Démocratique du Congo. Elle a aussi accusé les Forces de défense du Rwanda de violer l’intangibilité des frontières congolaises et l’intégrité de son territoire en occupant la cité frontalière de Bunagana.

Carmel NDEO

Soutenez POLITICO.CD!

Si vous appréciez le travail de POLITICO.CD, sachez que votre média ne vit que des contributions et des annonces publicitaires, qui lui permettent de sauvegarder son indépendance éditoriale et de continuer à fournir des enquêtes de qualité. Dès lors, nous vous prions de faire un geste. Chaque contribution, qu'elle soit petite ou grande, fait la différence.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

spot_img

EN CONTINU