PUBLICITÉ

Visite du roi Philippe en RDC : « Regarder l’histoire dans les yeux pour bien faire le futur ensemble » (De Croo)

Le roi Philippe et la reine Mathilde séjournent pour la première fois en RD Congo du 07 au 13 juin 2022. Quelques heures après l’arrivée du Couple royal belge à Kinshasa, le Premier Ministre Belge Alexander De Croo, qui fait partie de la délégation, a effectué le déplacement de la Primature où il a été reçu, mardi 7 juin dans la soirée par son homologue de la RD Congo, Jean-Michel Sama Lukonde Kyenge.

Cette rencontre, rapporte une dépêche de la Primature, s’est faite en deux temps. D’abord un tête-à-tête de quelques minutes. Ensuite, une séance de travail élargie à quelques membres du Gouvernement Congolais et du Gouvernement Belge sur des questions de la coopération au développement.

- Publicité-

En avant, donc, pour le raffermissement des relations bilatérales. Pour la coopération économique et militaire. Et pour l’amplification des liens culturels, techniques et scientifiques. Au fait, le climat n’a jamais été aussi propice pour que Belges et Congolais parlent le même langage tout en respectant leurs différences. Qu’ils puissent donc construire, main dans la main, un avenir de fraternité entre leurs deux peuples.

Voilà les raisons qui pousse le monarque belge a effectué ce voyage, estime le Premier Ministre Belge qui rappelle que :

« d’un côté dans nos relations, nous avons toute une histoire entre nous. Notre Roi a voulu indiqué aussi le fait qu’il y a des regrets par rapport à des parties douloureuses de notre histoire. Je pense qu’il faut regarder ça droit dans les yeux. Pas parce qu’on veut se perdre dans l’histoire mais parce qu’il faut bien pouvoir faire le futur ensemble. Et si on veut bien faire le futur ensemble, je pense qu’il est important de se mettre d’accord sur ce futur ».

La reconstruction du passé commun, cette «étape indispensable », comme l’a dit un ministre belge, « pour construire l’avenir commun». Car, souligne De Croo, « on a une population jeune, qui est en train de progresser, qui a de l’ambition. Clairement, la Belgique veut être un partenaire. Il y a énormément d’acteurs économiques Belges qui veulent venir investir en RDC et qui veulent avoir plus de précisions sur le climat des affaires, le climat fiscal et les opportunités qui sont là ».

A l’instar de son homologue Belge, Jean-Michel Sama Lukonde a exprimé la disponibilité de la RDC à œuvrer ensemble avec la Belgique. Il a salué la volonté manifeste du couple royal à venir visiter la RDC en se focalisant ensemble sur la nécessité de tourner la page sur le côté douloureux de l’histoire et tourner vers l’avenir.

Cependant, il révèle qu’au delà de la coopération et des questions d’avenir. Mais aussi et surtout l’investissement, dans le volet non seulement de la défense mais aussi de la justice, la RDC veut plus que ça.

Sans indiqué ce que veut réellement la RD Congo, nous osons croire que Sama Lukonde veut parler de la réparation. Le 30 juin 2020, le jour de l’indépendance congolaise, le roi Philippe a exprimé ses « profonds regrets pour les blessures du passé ».

Depuis près d’un an, rappelons-le, la Belgique a ouvert le dossier de la restitution des biens abusivement acquis durant la colonisation. En février, un inventaire des 84 000 pièces originaires de l’ancien Congo belge a été remis au premier ministre congolais. C’est maintenant aux autorités congolaises de formuler des demandes précises de restitution parmi ces objets.

Thomas Dermine, le secrétaire d’État belge pour la relance et les investissements stratégiques a indiqué que ces demandes de restitution seront traitées dans le cadre très balisé d’une commission paritaire composée de scientifiques, d’historiens.

Le couple royal Belge conduit une délégation composée des officiels et des opérateurs économiques. Outre Kinshasa, le Roi Philippe et la Reine Mathilde vont visiter Lubumbashi, dans la province du Haut-Katanga, et Bukavu dans le Sud-Kivu.

Dominique Malala

Soutenez POLITICO.CD!

Si vous appréciez le travail de POLITICO.CD, sachez que votre média ne vit que des contributions et des annonces publicitaires, qui lui permettent de sauvegarder son indépendance éditoriale et de continuer à fournir des enquêtes de qualité. Dès lors, nous vous prions de faire un geste. Chaque contribution, qu'elle soit petite ou grande, fait la différence.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

spot_img

EN CONTINU