PUBLICITÉ

Agression dans l’Est : Appuyé par son allié naturel, le M23 tue 2 FARDC et blesse 5 autres à Rutshuru

Les affrontements ont repris de plus belle entre les Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) et les terroristes du M23 dans la matinée de ce lundi 6 juin, dans plusieurs positions dont celles de la région de Runyonyi et Chanzu, territoire de Rutshuru dans la province du Nord-Kivu.

En dépit des appels à la désescalade lancés notamment par le Conseil de Sécurité des Nations-Unies la semaine dernière, les terroristes ont opté pour le langage des armes en attaquant violemment l’armée régulière congolaise.

- Publicité-

Selon un communiqué des Forces Armées de la République Démocratique du Congo parvenu à POLITICO.CD, c’est depuis tôt le matin de ce lundi 06 juin, que les « obus de canon » tirés par les terroristes du M23 sont tombés aux alentours de la position FARDC de Bugusa, au groupement de Jomba, en territoire de Rutshuru au Nord-Kivu.

Le premier bilan avancé par le porte-parole du gouverneur militaire du Nord-Kivu qui assure la supervision de toutes les opérations militaires depuis la proclamation de l’état de siège dans cette province, le Général de Brigade, Ekenge Bomusa Efomi Sylvain, est de deux (2) militaires de l’armée congolaise tués et de cinq (5) autres blessés.

Ces morts s’ajoutent sur la liste d’au moins 15 autres militaires tués par les terroristes du 23 Mars et dont l’inhumation a eu lieu la semaine dernière au Nord-Kivu.

L’armée congolaise déplore le fait que cette énième attaque intervient malgré les appels lancés au M23 par les instances africaines et internationales, et en dépit de la réunion de Goma des Chefs de Défense de la Communauté des Etats de l’Afrique de l’Est consacrée à la recherche des solutions aux problèmes sécuritaires dans cette espace communautaire.

Face à cette situation et aux intentions « belliqueuses » du M23, les Forces Armées de la République Démocratique du Congo rassurent qu’elles continuent de pilonner les positions des terroristes du M23 depuis les petites heures de ce lundi.

Entre-temps, les FARDC signent et persistent que l’usage des canons à longue portée témoigne du soutien que le M23 bénéficie de son allié naturel, allusion faite au Rwanda.

« Il n’y a pas de doute le Rwanda a soutenu le M23 pour venir agresser la RDC »

Le gouvernement ne congolais ne tergiverse plus. Le Rwanda soutient bel et le bien les réfractaires du M 23 pour agresser le territoire congolais.

Défait complètement depuis 2013, le mouvement terroriste du 23 Mars appuyé et armé par le gouvernement rwandais a refait surface. C’est ce qu’a affirmé le président RD congolais, Félix Tshisekedi, en mission officielle à Oyo, au Congo Brazzaville.

« Le fait de vouloir la paix, la fraternité, la solidarité n’est pas une faiblesse. Ça, on doit le savoir. la République démocratique du Congo que je dirige et celle que je veux voir, c’est un pays où règne la paix, la sécurité, l’hospitalité (…) Mais cela ne doit pas constituer une occasion pour des voisins de venir nous provoquer. Donc j’espère que le Rwanda a retenu cette leçon, parce-que, c’est clair, il n’y a pas de doute le Rwanda a soutenu le M23 pour venir agresser la République Démocratique du Congo », a affirmé le président de la République .

« J’en veux pour preuve le simple fait qu’en 2013, les mêmes M23 avaient été totalement défaits et leur arsenal confisqué. Si aujourd’hui ils ont repris du poil de la bête, ça veut dire qu’ils sont partis de quelque part ; puis armés par quelque part », a-t-il renchéri.

Toutefois, Félix Tshisekedi a réitéré sa position de développer les relations de bon voisinage avec tous les pays de la sous-région.

Carmel NDEO

Soutenez POLITICO.CD!

Si vous appréciez le travail de POLITICO.CD, sachez que votre média ne vit que des contributions et des annonces publicitaires, qui lui permettent de sauvegarder son indépendance éditoriale et de continuer à fournir des enquêtes de qualité. Dès lors, nous vous prions de faire un geste. Chaque contribution, qu'elle soit petite ou grande, fait la différence.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

spot_img

EN CONTINU