PUBLICITÉ

RDC: Bientôt la tenue d’une table ronde sur l’avenir de l’état de siège

Le Président de la République, Félix Tshisekedi a annoncé la tenue dans les prochains jours, d’une table ronde devant décider de l’avenir de l’état de siège dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri.

Cette décision a été prise lors d’une réunion élargie qu’il présidée mercredi 04 Mai à la cité de l’union africaine et fait suite du rapport lui soumis par le premier ministre Jean-Michel Sama Lukonde en plus du mémorandum des présidents de caucus des élus provinciaux

- Publicité-

Au cours de cette réunion qui est intervenue à 48 heures de l’an un de cette mesure sécuritaire spéciale, il était question de faire au chef de l’État, un rapport détaillé de la récente mission effectuée par le chef du gouvernement dans les provinces sous état de siège.

Selon le service de communication de la présidence, l’initiative de la convocation d’une table ronde devant décider de l’avenir de l’état de siège a été saluée par le caucus des députés du Nord-Kivu et de la province de l’Ituri qui attendent des prochaines assises des propositions concrètes pour ramener la paix dans cette partie du pays.

La Commission Défense et Sécurité de l’assemblée nationale et du sénat a promis quant à elle d’apporter tout son appui pour la réussite de ladite table ronde.

« Avec cette convergence des vues, tout porte à croire que les prochaines assises pourront déboucher sur de bonnes pistes devant permettre de pacifier l’est de la RDC », rapporte la même source.

Il sied de rappeler que l’état de siège a été prorogé pour la 23e fois de suite mardi dernier par le Parlement.

A cette occasion, le speaker de la Chambre basse du Parlement, Christophe Mboso, avait expliqué la nécessité d’autoriser cette énième prorogation de l’état de siège avant l’évaluation de cette mesure exceptionnelle comme décidé par les élus du peuple.

« Nous avions posé des problèmes en ce qui concerne la poursuite de l’état de siège. Un rapport nous avait été présenté par le gouvernement. Nous l’avons soumis au contrôle sur le terrain, avec une commission mixte qui était descendue sur la terrain ; laquelle était conduite par le Premier ministre qu’accompagnaient des ministres du secteur, auxquels nous avons ajouté notre commission Défense et Sécurité ; à laquelle se sont joints les honorables députés de différents caucus de nos provinces », a-t-il indiqué.

Le premier ministre et quelques membres du gouvernement, les caucus des députés nationaux du Nord-Kivu et ceux de l’Ituri et des officiers de l’armée et de la police nationale congolaise ont pris part à cette reunion.

Carmel NDEO

Soutenez POLITICO.CD!

Si vous appréciez le travail de POLITICO.CD, sachez que votre média ne vit que des contributions et des annonces publicitaires, qui lui permettent de sauvegarder son indépendance éditoriale et de continuer à fournir des enquêtes de qualité. Dès lors, nous vous prions de faire un geste. Chaque contribution, qu'elle soit petite ou grande, fait la différence.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

EN CONTINU