PUBLICITÉ

RDC : Félix Tshisekedi invite le Gouvernement à réserver un caractère urgent au projet d’électrification du pays

En marge de la réunion du Conseil des Ministres du Gouvernement, le Chef de l’État Félix Tshisekedi invite le Gouvernement a réserver un caractère urgent au projet d’électrification du pays.

Au terme de cette reunion, le Porte-parole du gouvernement qui en a fait le compte-rendu, a affirmé qu’une bonne structuration du secteur d’électricité permettra de réduire sensiblement le retard de développement accumulé par le pays durant plusieurs décennies et de répondre aux grandes attentes de notre peuple, ajoutant que, pourtant, les offres d’investissement dans les domaines énergétiques sont nombreuses.

- Publicité-

« Le Président de la République a cité pour exemple la République de l’Inde qui a proposé de financer l’implémentation des centrales solaires notamment à Manono et à Mbandaka. Ces projets se situent tous dans les provinces nouvellement créées », a-t-il noté.

Pour ce faire, le Président de la République a instruit le vice-Premier ministre, ministre des Affaires étrangères, le ministre des Ressources hydrauliques et électricité ainsi que le ministre des Finances à présenter lors du prochain conseil des ministres en juin, l’état des lieux des dossiers relatifs à l’offre de la République de l’Inde dans le cadre de la coopération bilatérale et de toute autre proposition économiquement réalisable à court terme.

« Le Président de la République a tenu à rappeler que notre loi fondamentale consacre l’accès à l’eau potable et à l’électricité », a affirmé le Porte-parole du Gouvernement, poursuivant que pour quiconque se trouvant sur le sol congolais, ce droit est donc constitutif d’une obligation d’exécution pour le Gouvernement.

En dépit du caractère ultra-prioritaire que revêt l’électrification du pays, a dit le ministre de la Communication et médias, la situation dans ce secteur évolue lentement, avant d’ajouter que cette situation pèse péniblement sur la vie sociale des citoyens congolais et retarde également le développement industriel du pays, plus particulièrement dans les provinces nouvellement créées.

Dominique Malala

Soutenez POLITICO.CD!

Si vous appréciez le travail de POLITICO.CD, sachez que votre média ne vit que des contributions et des annonces publicitaires, qui lui permettent de sauvegarder son indépendance éditoriale et de continuer à fournir des enquêtes de qualité. Dès lors, nous vous prions de faire un geste. Chaque contribution, qu'elle soit petite ou grande, fait la différence.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

EN CONTINU