PUBLICITÉ

RDC : Les commandons FARDC de nouveau formés par l’armée belge

L’armée belge a déployé, dans l’Est de la République démocratique du Congo (RDC), une trentaine de militaires pour assurer durant quatre mois le recyclage d’instructeurs d’une brigade d’élite formée par la Belgique, entre 2008 et 2017, a-t-on appris lundi de source militaire.

Ces militaires, provenant principalement du 3ème Bataillon parachutistes de Tielen (province d’Anvers), sont arrivés à Kindu, chef-lieu de la province du Maniema, en deux groupes, l’un le 19 avril et le second lundi 25 avril, a précisé un porte-parole militaire à l’agence Belga.

Ces derniers ont comme tâche de donner des formations de recyclage à des instructeurs de la 31ème Brigade des Unités de réaction rapide (URR).

Cette unité d’élite des Forces armées de la RDC (FARDC), composée de trois bataillons de commandos, de deux compagnies ainsi que d’un Etat-major, a été formée au fil des ans, entre 2008 et 2017, par des instructeurs belges à Kindu et dans les environs, dans le cadre d’un Programme de Partenariat militaire (PPM) avec la RDC.

Selon la Défense, cette mission se déroule en plusieurs phases, la première étant baptisée « Train The Trainer », d’avril à août prochain.

Les domaines de formation sont divers : tactique, orientation/SERE (survie, évacuation/évasion, résistance et extraction), premiers soins, combat rapproché, course d’obstacles, maintien d’une arme et tir, a expliqué l’armée.

Ces parachutistes seront relevés, en août, par un détachement du 2ème Bataillon de commandos de Flawinne (Namur). Ils seront chargés de superviser les cours données par des instructeurs congolais à leurs collègues des bataillons de combat.

Stéphie MUKINZI M & ACP

- Publicité -

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

EN CONTINU