PUBLICITÉ

Consultations à Nairobi: « Le gouvernement ne négocie pas avec les groupes armés mais les incite à déposer les armes » (Présidence)

Le mandataire spécial du Président de la République et chef de la délégation de la présidence de la République aux pourparlers avec les groupes armés, Serge Tshibangu a fixé l’opinion sur le mobile de cette décision prise à l’issue du deuxième conclave régional des chefs d’État sur la RDC , organisé par le président Kenyan, Uhuru Kenyatta réunissant, Félix Tshisekedi (RDC) ; Évariste Ndayishimiye ( Burundi ) ; Yoweri Museveni (Ouganda) et Paul Kagame (Rwanda) représenté par le Ministre rwandais des Affaires étrangères qui s’est tenu jeudi 21 avril à Nairobi.

Intervenant lors de l’émission « Dialogue entre congolais » de la Radio Okapi, Serge Tshibangu a souligné que « le gouvernement congolais n’est pas en train de négocier avec les groupes armés mais, de les inciter à cesser avec la lutte armée ».
 
« L’idée c’est qu’au fur et à mesure le processus sera entamé, va continuer, tous les autres groupes armés seront surement consultés. Disons ici que, nous ne parlons pas des négociations. Cependant, selon la volonté du Président Felix Tshisekedi, il est question de leur parler et de les écouter. Et parler pour passer le message clair : qu’il est temps de déposer les armes, qu’il est temps de se rendre inconditionnellement », a confié Serge Tshibangu à la radio Okapi.

- Publicité-

Alors que les consultations entre les groupes armés locaux de la RDC et le gouvernement congolais représentés par les experts de la Présidence congolaise se sont poursuivies lundi à Nairobi, le mandataire spécial du chef de l’Etat a indiqué que le M23 de Makenga est toujours exclu de ces consultations pour avoir repris les combats sur terrain. 

« Les assises se poursuivent, après avoir timidement commencé le premier jour, c’était samedi. Nous avons eu sept groupes armés qui sont principalement du Sud-Kivu qui sont arrivés dimanche et nous nous attendons à avoir une représentation des groupes armés du Nord-Kivu, comme de l’Ituri », a-t-il déclaré. 

Selon les sources cités par l’agence congolais de presse, les représentants d’environ neufs groupes armés qui ont participé, dimanche 24 avril, à de consultations de paix en RDC entamées samedi dernier, à Nairobi, ont salué l’initiative de paix engagée par le Président Félix Tshisekedi et ses homologues de la communauté de l’Afrique de l’Est.

Les travaux qui ont été suspendus dimanche, ont repris lundi et ont été consacrés à la compilation des revendications (cahiers des charges) de chaque belligérant.

Carmel NDEO

Soutenez POLITICO.CD!

Si vous appréciez le travail de POLITICO.CD, sachez que votre média ne vit que des contributions et des annonces publicitaires, qui lui permettent de sauvegarder son indépendance éditoriale et de continuer à fournir des enquêtes de qualité. Dès lors, nous vous prions de faire un geste. Chaque contribution, qu'elle soit petite ou grande, fait la différence.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

EN CONTINU