PUBLICITÉ

RDC : Le Gouvernement note l’opposition de l’opinion à l’idée d’un dialogue entre Kinshasa et le M23

Lors de la cinquantième réunion du Conseil des Ministres présidée, vendredi 22 avril depuis Lubumbashi, par le Premier Ministre, Jean-Michel Sama Lukonde, le Vice-premier Ministre, Ministre de l’Intérieur, Sécurité, Décentralisation et Affaires Coutumières, Daniel Aselo a présenté la synthèse de l’état du territoire national qui reste, d’après lui, généralement calme sur toute l’étendue du pays.

Néanmoins, il a noté, au courant de la semaine qui s’est achevée, des vives réactions en sens divers d’une bonne frange de l’opinion opposée à la demande du dialogue faite par le M23 et exhortant les FARDC à plus d’assiduité pour neutraliser ce mouvement.

- Publicité-

Il a aussi noté la satisfaction au sein de l’opinion après la libération du reste des membres de la Task Force pour la Paix et la réconciliation, pris en otage par la milice CODECO, notamment la célébration dans la quiétude de la fête de Pâques par les croyants chrétiens.

Le VPM en charge de l’Intérieur, Daniel Aselo a fait savoir au conseil qu’il y a, dans le Haut-Uélé, la persistance des tensions entre les éleveurs étrangers «Mbororo» et les populations locales suite à l’occupation des espaces par ces derniers en terme de pâturages pour leur bétail.

À l’en croire, ces éleveurs qui sont souvent armés, sont également appuyés par les rebelles Centrafricains du groupe SELEKA, en errance dans cette partie du pays.

« Toute l’attention du Gouvernement est orientée sur cette question et nos forces de défense et de sécurité sont à pied d’œuvre pour maîtriser cette situation », a déclaré le Vice-premier Ministre, Ministre de l’Intérieur, Sécurité, Décentralisation et Affaires Coutumières, Daniel Aselo Okito.

Christian Okende

Soutenez POLITICO.CD!

Si vous appréciez le travail de POLITICO.CD, sachez que votre média ne vit que des contributions et des annonces publicitaires, qui lui permettent de sauvegarder son indépendance éditoriale et de continuer à fournir des enquêtes de qualité. Dès lors, nous vous prions de faire un geste. Chaque contribution, qu'elle soit petite ou grande, fait la différence.

EN CONTINU