PUBLICITÉ

RDC: « Le gouvernement est-il en campagne électorale? », interroge Serge Kadima

« Existe-t-il un programme du gouvernement ou un discours de campagne? », tel est le titre d’un long message envoyé par le cadre du PPRD, Serge Kadima, à POLITICO.CD ce jeudi 21 avril 2022.

L’ancien président de la Ligue des jeunes du parti de Joseph Kabila est monté au créneau dans un message envoyé à la rédaction de POLITICO.CD ce jeudi. Serge KADIMA LUABEYA s’interroge sur la politique économique du gouvernement actuel dirigé par le Premier ministre Sama Lukonde. « Le regard critique constructif que nous avons vis-à-vis de la situation économique du pays pousse chaque jour à des réflexions profondes basées sur des faits , des impondérables et des projections scientifiquement soutenus« , a-t-il d’abord justifié avant de se lancer: « En effet, comment comprendre que dans un contexte particulier de la démocratie, qu’un gouvernement se permette l’initiative de rabattre les taux de prélèvement sans s’en référer préalablement au parlement ?« 

Selon cet économiste de formation, « l’impression que le gouvernement dit des warriors donne est de plonger dans une série des contradictions dans sa façon de voir et de faire. » Pour prouver ce dont il parle, Serge Kadima dénonce la « publicité » autour de la mobilisation accrue des recettes avec rabattement fiscal. « L’on n’etonnerai guère d’une telle attitude du gouvernement quand on tient compte de l’accroissement du volume des exonérations accordées« , dit-il. « Le souhait et le bon sens managérial des nos gouvernants devraient conduire purement et simplement à réduire les inégalités de revenus en faisant observer la tension salariale« , fait-il remarquer.

- Publicité-

Serge Kadima propose quelques pistes de solutions: « il aurait été mieux indiqué plutôt de corriger les écarts créés à partir des mesures prises autrefois en faveur des collaborateurs du Président de la République.« 

L’ancien président de la Ligue des jeunes s’interroge par ailleurs sur l’augmentation salariale décrétéé par le gouvernement dans la fonction publique. « Toute personne avisée se doit de se poser la question suivante : le budget de l’Etat sera -t-il à même de supporter la majoration annoncée des salaires au moment où la soutenabilité est encore dans une situation précarité?« , lance-t-il.

Le gouvernement a annoncé l’augmentation des salaires des fonctionnaires et agents publics de carrière à partir de ce mois d’avril 2022. Le vice-Premier ministre en charge de la Fonction publique a évoqué une hausse de 30%. « Dans la série des contradiction, il y a lieu d’évoquer la révision à la hausse du budget qui a été justifiée, en partie, par le prélèvement des impôts sur les revenus au taux de 15 %. Il transparaît clairement que l’annonce faite par un des présumés warriors est illégale étant donné son péché contre la loi des finances 2022″, estime Serge Kadima.

Le cadre du parti de Joseph Kabila termine sa réflexion en dénonçant les récentes mesures prises par les autorités congolaises qui laisseraient entendre que le autorités seraient en « campagne électorale » au profit du président Félix Tshisekedi plutôt que chercher « à résoudre les vrais problèmes dont notre pays fait face ». « La hausse des salaires non budgétisée, les achats des Hyundai, le faible niveau d’investissement public, les dépenses ostentatoires (Jean Claude Vandame, fêtes, etc.), il y a lieu de s’interroger sur la qualité de la gouvernance des finances publiques en RDC! » conclut Serge Kadima.

Soutenez POLITICO.CD!

Si vous appréciez le travail de POLITICO.CD, sachez que votre média ne vit que des contributions et des annonces publicitaires, qui lui permettent de sauvegarder son indépendance éditoriale et de continuer à fournir des enquêtes de qualité. Dès lors, nous vous prions de faire un geste. Chaque contribution, qu'elle soit petite ou grande, fait la différence.

EN CONTINU