PUBLICITÉ

Ituri : Avec des drones armés, les FARDC et les UPDF bombardent les bastions de retranchement des ADF au Mont Oyo

C’est depuis tôt le matin du lundi 18 avril 2022, que les opérations conjointes FARDC-UPDF ciblent avec précision les différentes positions ADF, installées sur le Mont Oyo, non loin de la cité de Komanda, dans le territoire d’Irumu, en Ituri. Se servant des drones armés, les forces ougandaise et congolaise pilonnent les bastions des rebelles ADF qui se pavanent dans cette région, planifiant d’éventuelles menaces armées contre la population.

À Komanda-centre et aux villages Mandibe, Apinzi, Sokotano et Manzobe, les fortes détonations se sont fait attendre, lundi, ont indiqué des sources sécuritaires. Les mêmes sources, citées par la Radio Okapi, rapportent que l’UPDF et les FARDC ont lancé cette offensive contre les bastions des ADF derrière les grottes du Mont Oyo, au Sud du territoire d’Irumu. « C’est dans cette région que ces rebelles planifient des attaques contre les populations civiles », ont-elles ajouté.

- Publicité-

Dans ces combats, les armées ougandaise et congolaise recourent aux drones armés afin de pilonner avec précision le retranchement des ADF. Le porte-parole des FARDC en Ituri, qui confirme ces informations, invite les populations au calme. Le lieutenant Jules Ngongo leur demande néanmoins de se mettre en lieu sûr, car la région est une zone opérationnelle.

Le chef d’Etat-major de la RDC, général Célestin Mbala Musense et son homologue de l’Ouganda, général Wilson Mbandi séjournent à Bunia pour évaluer les opérations conjointes FARDC-UPDF engagées depuis novembre 2021. Ces opérations consistent à éradiquer les terroristes ADF/MTM et les groupes armés locaux étrangers qui sévissent dans la partie Est de la RDC.

En Ituri, c’est depuis 2015 que les services des renseignements et de sécurité avaient signalé la présence des ADF, qui ont traversé les frontières du Nord-Kivu, pour perpétrer leur activisme dans la province de l’Ituri, en proie aux violences armées notamment à Djugu. En territoire d’Irumu, les rebelles ADF ont commis plusieurs exactions contre les populations civiles de ce coin du pays. Ils sont accusés d’avoir tué des centaines de personnes et contré plusieurs autres à quitter plusieurs localités d’Irumu.

Serge SINDANI

Soutenez POLITICO.CD!

Si vous appréciez le travail de POLITICO.CD, sachez que votre média ne vit que des contributions et des annonces publicitaires, qui lui permettent de sauvegarder son indépendance éditoriale et de continuer à fournir des enquêtes de qualité. Dès lors, nous vous prions de faire un geste. Chaque contribution, qu'elle soit petite ou grande, fait la différence.

EN CONTINU