PUBLICITÉ

RDC : L’IGF a mis fin à la prédation dans près de 20 entreprises publiques et a réussi à mettre hors d’état de nuire plus de 30 mandataires (Jules Alingete)

En marge de la journée « d’échanges citoyens » entre l’inspection générale des finances et les professionnels des médias ce mardi 14 avril à Kinshasa, le chef de service de cette institution de patrouille financière a révélé qu’ils ont réussi à mettre fin à la prédation qui régnait dans près de 20 entreprises du portefeuille et, dans la même dynamique, à mettre hors d’état de nuire plus de 30 mandataires publics.

« Depuis 2020, nous avons mis fin à la prédation dans près de 20 entreprises publiques et nous avons mis hors d’état de nuire plus de 30 mandataires, certains se retrouvent en prison et d’autres en chômage », révèle-t-il.

- Publicité-

Expliquant aux journalistes le combat de l’IGF depuis sa nomination en 2020, le gendarme des finances publiques a souligné que c’est une première, dans l’histoire de l’inspection générale des finances, que les gestionnaires mis en cause soient traduits en justice.

« De l’histoire de notre service, on ne mettait en cause que les comptables ou les directeurs financiers. C’est pour la première fois qu’on a mis le curseur plus haut et nous avons commencé petit à petit à avoir des résultats. Et c’est pour la première fois que nous avons déclenché le levier de traduire les auteurs des actes de détournement devant la justice », a ajouté le chef de service de l’IGF.

Nommé le 1er juillet 2020 à la tête de l’Inspection générale des finances, Jules Alingete Key est appelé à surveiller étroitement les dépenses publiques, les régies financières, les services d’assiette, les entreprises de l’État ainsi que l’ensemble des gouvernements provinciaux.

Diplômé en sciences économiques de l’Université de Kinshasa en 1988, Jules Alingete Key connaît chaque rouage de cette agence rattachée à la présidence, qu’il a rejoint le 4 janvier 1989 en tant qu’inspecteur stagiaire. Il sera fait inspecteur en 2000, avant d’être nommé inspecteur général des finances par Joseph Kabila, en 2010. Expert-comptable agréé, spécialiste en fiscalité et expert en matière du climat des affaires, il a été détaché dans plusieurs ministères.

Stéphie MUKINZI M

Soutenez POLITICO.CD!

Si vous appréciez le travail de POLITICO.CD, sachez que votre média ne vit que des contributions et des annonces publicitaires, qui lui permettent de sauvegarder son indépendance éditoriale et de continuer à fournir des enquêtes de qualité. Dès lors, nous vous prions de faire un geste. Chaque contribution, qu'elle soit petite ou grande, fait la différence.

EN CONTINU