PUBLICITÉ

Nord-Kivu : Occupées par les M23, les FARDC récupèrent les collines de Bugusa, Tchengerero, Cheya et Mbuzi

Les Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) ont annoncé, tôt mercredi 06 avril, avoir récupéré les collines de Bugusa, Tchengerero, Cheya et Mbuzi au Nord-Kivu. C’est depuis le mardi 05 avril que les FARDC ont lancé une contre-offensive sur les positions occupées par le M23 dans la région de Rutshuru. D’après l’armée, l’objectif est de neutraliser les rebelles du M23.

Les coordinations de la société civile de Rutshuru et de Jomba indiquent que les FARDC pilonnent depuis le matin les collines de Runyoni et Chanzu. Elles ajoutent que c’est dans l’objectif de déloger les rebelles du M23 qui, selon eux, occupent cette région stratégique depuis au moins deux semaines.

- Publicité-

Depuis tôt ce mercredi, des bombardements se font entendre dans cette région de la vallée au pied des collines.

La société civile de Rutshuru a fait savoir que les rebelles du M23 se sont retirés dans un premier temps sans accrochage dans les localités de Cheya, une partie de Tchengerero et un peu plus loin. Les deux parties se sont affrontées « violemment » au niveau de Mbuzi en allant vers Gasizi, pour atteindre Runyoni et Chanzu. Outre les troupes au sol, les FARDC, apprend-on, étaient aussi appuyées par des frappes aériennes.

La société civile de la région salue cette « progression » de l’armée. Elle estime que leurs positions seront consolidées en vue de favoriser le retour des populations.
Entretemps, cette région est restée presque déserte depuis la reprise des attaques des rebelles du M23. La majorité d’habitants se sont réfugiés vers Rutshuru-centre et dans le Busanza.

Au contraire, à Bunagana vers la frontière avec l’Ouganda, tout est calme jusqu’à ce mercredi. Les habitants tentent de vaquer à leurs activités socioéconomiques bien qu’il y a des mouvements de va-et-vient de certaines familles déplacées, entre l’Ouganda et la RDC.

Christian Malele

Soutenez POLITICO.CD!

Si vous appréciez le travail de POLITICO.CD, sachez que votre média ne vit que des contributions et des annonces publicitaires, qui lui permettent de sauvegarder son indépendance éditoriale et de continuer à fournir des enquêtes de qualité. Dès lors, nous vous prions de faire un geste. Chaque contribution, qu'elle soit petite ou grande, fait la différence.

EN CONTINU