PUBLICITÉ

Ouverture des travaux en Commission paritaire : le RAPUCO confirme la suspension de la grève

Enfin, les travaux en commission paritaire tant attendus ont été ouverts ce vendredi 25 mars à l’hôtel du Gouvernement par le VPM ministre de la fonction publique, Jean-Pierre Lihau, accompagné de leurs excellences, messieurs les ministres de l’ESU, Muhindo Nzangi Butondo, du Budget, Aimé Boji, de la recherche scientifique, José Mpanda ainsi que du vice-ministre de finance et du budget.

Invité à présenter l’agenda du déroulement des travaux en commission paritaire, le ministre de l’ESU, Muhindo Nzangi Butondo a commencé par présenter au nom du banc gouvernemental, des excuses au banc syndical pour le retard du début de ces travaux, ensuite, il a rassuré la communauté universitaire de l’engagement du gouvernement dans la construction d’un compromis raisonnable entre le banc syndical et le gouvernement. Dans la même logique, il a soutenu que toutes les dispositions sont prises pour que ces travaux se déroulent correctement.

- Publicité-

Représentant le premier ministre à ces assises, le VPM ministre de la Fonction publique Jean-Pierre Lihau, en des termes plus clairs, a souligné que l’heure n’est plus aux discours : « il est temps de remplacer les paroles par les actes. Les discours on en a assez, maintenant il faut agir », a t-il déclaré avant de rassurer une fois de plus la volonté du gouvernement conformément aux instructions du chef de l’Etat de résoudre les questions qui perturbent le bon fonctionnement de l’ESU.

Dans sa déclaration faite à l’issue de la séance d’ouverture, le président de RAPUCO a avant tout exprimé le regret du fait que ces travaux n’ont organisé selon le délai convenu dans le protocole d’accord signé avec le gouvernement depuis le 14 février dernier. Qu’à cela ne tienne, le Professeur Rodolphe Iyolo a salué avec la même énergie, l’effort conjugué par le gouvernement, le président du RAPUCO souligne qu’ «  aujourd’hui est un grand jour pour l’enseignement supérieur et universitaire parce que le gouvernement s’est ressaisi pour lancer les travaux en commission paritaire. On était retissant parce que le Gouvernement devait organiser ces travaux en 72h mais cela n’a pas été fait. C’est pourquoi certaines universités n’avaient pas repris. Mais nous avons déjà suspendu la grève. Et cette fois-ci nous espérons que la volonté que le gouvernement affiche est réelle. On est peut-être dans le bon maintenant », Rodolphe Iyolo.

À noter qu’après cette séance d’ouverture, le banc gouvernemental et les bancs syndicaux de l’ESU et de la recherche scientifique se réuniront à BIBWA, dans la commune de la N’sele pour ces travaux le lundi 28 mars pour la suite des travaux en commission paritaire.

Soutenez POLITICO.CD!

Si vous appréciez le travail de POLITICO.CD, sachez que votre média ne vit que des contributions et des annonces publicitaires, qui lui permettent de sauvegarder son indépendance éditoriale et de continuer à fournir des enquêtes de qualité. Dès lors, nous vous prions de faire un geste. Chaque contribution, qu'elle soit petite ou grande, fait la différence.

EN CONTINU