PUBLICITÉ

RDC : Les FARDC ne font plus partie de la liste des armées qui recrutent les enfants

Le représentant de l’UNICEF en RDC, Édouard Beigbeder, a déclaré mercredi, que son organisme salue le rapport du secrétaire général de l’ONU, du 24 août 2017, sur l’utilisation des enfants dans les conflits armés, publié jeudi 05 octobre 2017, qui a officiellement radié les Forces armées de la RDC (FARDC) de la liste noire des formations militaires qui recrutent et utilisent des enfants dans les conflits armés.

Edouard Beigbeder qui l’a dit au cours de la conférence de presse des Nations unies, dans la commune de la Gombe à Kinshasa, a ajouté que lors de sa récente visite à Goma, il s’est réjoui des efforts fournis au niveau des centres de recrutement des militaires, des centres d’instruction des militaires et des policiers, pour l’évaluation systématique de l’âge, de sorte que tous les enfants mineurs qui se présenteraient soient directement écartés de rang des recrues.

- Publicité-

L’UNICEF, a-t-il dit, encourage également les efforts du gouvernement pour la sortie de la RDC de la liste noire des formations militaires indexées pour les violences sexuelles dont les enfants et les femmes sont les plus exposés.

17.500 enfants congolais sortis des groupes armés

Le représentant de l’UNICEF en RDC a souligné, en outre, que son organisme et d’autres partenaires ont assisté, depuis 2017 en RDC, 17.500 enfants sortis des groupes armés, dans le cadre du processus de sortie et de réintégration.

Près de 10.000 enfants ont bénéficié de programmes de réintégration individuelle et/ou collective dans leurs familles et communautés. En 2021, plus de 3.300 enfants ont été séparés et pris en charge. Les 470 enfants dont on a fait allusion lors de la Journée internationale de l’enfant soldat, dans la province du Sud-Kivu, sont inclus dans cet effectif global.

En tant que membre de l’équipe spéciale des Nations unies pour la protection de l’enfant, l’UNICEF est l’un des cosignataires, le 4 octobre 2012, du plan d’action pour la lutte contre le recrutement et l’utilisation d’enfants ainsi que les autres violations graves des droits de l’enfant par les Forces armées et les services de sécurité de la RDC.

Stéphie MUKINZI M & ACP

Soutenez POLITICO.CD!

Si vous appréciez le travail de POLITICO.CD, sachez que votre média ne vit que des contributions et des annonces publicitaires, qui lui permettent de sauvegarder son indépendance éditoriale et de continuer à fournir des enquêtes de qualité. Dès lors, nous vous prions de faire un geste. Chaque contribution, qu'elle soit petite ou grande, fait la différence.

EN CONTINU