PUBLICITÉ

RDC : L’Ukraine récupère ses militaires, son personnel, ses hélicoptères et son équipement fournis à la MONUSCO

La division de l’Information publique de la Mission de l’ONU pour la stabilisation en RDC (MONUSCO) annonce, dans un document parvenu, mercredi, à l’ACP, que la mission onusienne a reçu une notification officielle du gouvernement ukrainien relative à sa décision de retirer son contingent militaire opérant en son sein.

Selon la source, ce retrait de l’Ukraine de la MONUSCO comprend le personnel, les hélicoptères ainsi que l’équipement fourni à la Mission.

- Publicité-

La mission onusienne en RDC qui a pris acte de la décision de l’Ukraine, indique la source, remercie ce pays pour sa contribution à la Monusco et aux autres opérations de paix.

L’impact de ce retrait est en cours d’examen, précise la division de l’Information publique.

Le président ukrainien, Volodymyr Zelensky, a demandé le retour des Casques bleus ukrainiens déployés à travers le monde, essentiellement les 250 soldats auprès de la MONUSCO, a annoncé l’ONU.

Le pays dispose également de 16 militaires au Soudan du Sud, 12 au Mali, 5 à Chypre, 4 à Abyei au Soudan et 3 au Kosovo, renseignent les Nations Unies qui mobilisent plus de 100 000 Casques bleus auprès de ses pays membres.

Les FARDC pas concernées par l’embargo de l’ONU

Par ailleurs, la MONUSCO a précisé, dans une mise au point parvenue le même jour à l’ACP, que le régime d’embargo qui prévaut actuellement interdit, de manière « évidente », toute forme d’appui aux groupes armés sévissant sur le territoire de la RDC .

Les autorités de la RDC peuvent s’approvisionner « librement » en matériel de guerre. Selon la source, « l’idée selon laquelle l’embargo du Conseil de sécurité des Nations Unies empêche le gouvernement de la RDC de se doter de matériels de guerre pour appuyer l’effort de guerre dans les provinces de l’EST du pays est « erronée ».

Le régime d’embargo de l’ONU autorise les autorités du pays à faire l’acquisition de tout matériel pour le maintien de l’ordre et la sécurisation des populations, et ce, « sans aucune restriction », rappellent les Nations Unies, réaffirme-t-on.

Stéphie MUKINZI M & ACP

Soutenez POLITICO.CD!

Si vous appréciez le travail de POLITICO.CD, sachez que votre média ne vit que des contributions et des annonces publicitaires, qui lui permettent de sauvegarder son indépendance éditoriale et de continuer à fournir des enquêtes de qualité. Dès lors, nous vous prions de faire un geste. Chaque contribution, qu'elle soit petite ou grande, fait la différence.

EN CONTINU