PUBLICITÉ

RDC : Le ministère public requiert la peine capitale contre Ferdinand Kambere du PPRD

Dignitaire de l’ancien régime et haut cadre du PPRD de Joseph Kabila, Ferdinand Kambere risque la peine capitale. Poursuivi pour « coups et blessures volontaires » sur Ardent Kabambi et jugé pour « tentative de meurtre », le ministère public requiert la peine capitale contre Ferdinand Kambere.

« Le ministère public a requis la peine capitale contre Ferdinand Kambere (photo). L’audience de ce lundi était consacrée aux plaidoiries de toutes les parties. Le Tribunal de grande instance de Kinshasa/Gombe, qui a pris l’affaire en délibéré, a promis de rendre son verdict dans le délai de la loi, soit dans 10 jours et cela tombe le 17 mars », révèle l’avocat de Ardent Kabambi sur TOP CONGO FM, Me Laurent Otshumbe, avocat de Ardent Kabambi, jeune cadre du PPRD.

- Publicité-

L’organe de la loi, après confrontation, a requalifié les faits : « À la soirée du 17 décembre 2021, Ferdinand Kambere a porté un coup violent sur la tête de Ardent Kabambi. L’endroit choisi pour administrer ce coup, la tête où il y a le cerveau, est très dangereux. Le ministère public a estimé que ce coup était donné pour attenter à sa vie », explique le camp Kabambi qui sollicite, dans la foulée, 217 mille dollars de dommage et intérêts.

« Procès téméraire et vexatoire »

Pour Me Papy Mutela, avocat de Ferdinand Kambere, « toutes ces accusations sont fausses. Le professeur Nyabirungu (principal témoin) a contredit Ardent Kabambi le jour où il a été entendu ».

« Le ministère public a évité d’entrer dans le fond du droit. Nous avons fait voir au Tribunal que Ferdinand Kambere n’a jamais administré un coup sur Ardent Kabambi. Il y avait même contradiction entre messieurs Nyabirungu et Kabambi », dénonce-t-il.

Et d’ajouter : « Nous avons même fait voir qu’il n’y a aucun élément constitutif de tentative de meurtre pouvant être retenu dans le chef de Ferdinand Kambere. C’est un procès téméraire et vexatoire. Nous attendons la suite ».

Ferdinand Kambere est sous le verrou depuis le 21 décembre 2021 et transféré à Makala deux jours après, soit le 22 décembre 2022.

Stéphie MUKINZI M

Soutenez POLITICO.CD!

Si vous appréciez le travail de POLITICO.CD, sachez que votre média ne vit que des contributions et des annonces publicitaires, qui lui permettent de sauvegarder son indépendance éditoriale et de continuer à fournir des enquêtes de qualité. Dès lors, nous vous prions de faire un geste. Chaque contribution, qu'elle soit petite ou grande, fait la différence.

EN CONTINU