PUBLICITÉ

La RDC veut devenir membre de la commission africaine de l’énergie nucléaire

Le Ministre de la Recherche Scientifique et Innovation Technologique a informé
le Conseil des ministres, lors de la réunion hebdomadaire du gouvernement présidée le vendredi 3 mars, de l’éligibilité de la République Démocratique du Congo comme membre de la Commission Africaine de l’Énergie Nucléaire (AFCONE). Et ce,
dans tous les organes de cette Institution.

À en croire le compte rendu de cette réunion, le Ministre José Panda a indiqué que cette possibilité offerte à la RDC fait suite à son dépôt, le 24 février 2022 à Addis-Abeba, de l’instrument de ratification du Traité de PELINDABA, un projet africain pour la création d’une zone exempte d’armes nucléaires.

- Publicité-

« La représentation de la République Démocratique du Congo dans cette
institution lui permettra, d’une part, de prendre part au concert des décideurs de la politique régionale faisant de l’Afrique une zone exempte d’armes nucléaires ; et d’autre part, il deviendra d’office bénéficiaire de fonds et d’appuis techniques liés à la non-prolifération et désarmement nucléaires », précise le porte-parole du gouvernement tout en révélant que le Conseil des Ministres a pris acte de cette note d’information.

L’AFCONE a été créée le 15 juillet 2009 dans le cadre du Traité de Pelindaba qui porte sur une zone exempte d’armes nucléaires en Afrique. A l’heure actuelle, ce dernier a été ratifié par 36 Etats. Il prévoyait la constitution d’une commission destinée à garantir le respect des engagements de non-prolifération pris par ses pays membres, et à encourager la collaboration dans des domaines variés tels que la santé, l’agriculture, l’industrie et l’énergie, dans le cadre d’une utilisation pacifique des technologies nucléaires.

Stéphie MUKINZI M

Soutenez POLITICO.CD!

Si vous appréciez le travail de POLITICO.CD, sachez que votre média ne vit que des contributions et des annonces publicitaires, qui lui permettent de sauvegarder son indépendance éditoriale et de continuer à fournir des enquêtes de qualité. Dès lors, nous vous prions de faire un geste. Chaque contribution, qu'elle soit petite ou grande, fait la différence.

EN CONTINU