PUBLICITÉ

Ukraine : Des étudiants africains victimes de discrimination en tentant de fuire la guerre

La situation sécuritaire s’est drastiquement détériorée en Ukraine après que Vladimir Poutine ait autorisé une opération militaire sur le territoire ukrainien. Ces opérations visant principalement les bases militaires Ukrainiennes ont finalement touché la population civile selon les sources officielles causant un déplacement massif des civils qui cherchent à trouver l’abri notamment vers la Pologne.

Entre panique et débandade, les africains habitant l’Ukraine, principalement les boursiers ne sont pas en reste. Cependant, des accusations de racisme à la frontière ukrainienne émergent et se renforcent. Parmi les personnes qui tentent de fuir le pays se trouvent de nombreux Africains pour la plupart des étudiants qui se verraient refuser l’accès aux bus d’évacuation en Ukraine et l’entrée dans les pays voisins.

- Publicité-

Selon le porte-parole de la présidence nigériane, Garba Shehu « Il y a eu des informations regrettables selon lesquelles la police ukrainienne et le personnel de sécurité refusent de laisser les Nigérians monter dans les bus et les trains pour la Pologne ».

« Dans une vidéo qui circule largement sur les réseaux sociaux, une mère nigériane avec son jeune bébé a été filmée en train d’être forcée physiquement à céder son siège à une autre personne », a-t-il ajouté.

Le gouvernement nigérian a ainsi exhorté les autorités douanières et les pays voisins à traiter « avec dignité » ses ressortissants. M. Shehu a déclaré que, selon d’autres informations, des fonctionnaires polonais avaient refusé l’entrée en Pologne à des citoyens nigérians en provenance d’Ukraine. « Il est primordial que chacun soit traité avec dignité et sans faveur », a-t-il insisté.

Des congolais, dans le froid, bloqués à la frontière de Pologne

Le gouvernement congolais est également préoccupé par la situation de ses ressortissants. S’exprimant à ce sujet, le Vice-premier Ministre, Ministre des Affaires Étrangères, Christophe Lutundula a fait savoir que près de 200 congolais, dont un bon nombre des boursiers du Gouvernement Ukrainien sont bloqués à la frontière de la Pologne.

« Le dernier rapport que j’ai reçu de nos services consulaires en Pologne fait état d’environ 200 congolais, dont un bon nombre sont des boursiers du Gouvernement Ukrainien. Ils sont bloqués à la frontière de la Pologne. On n’accepte pas qu’ils accèdent au territoire de ce pays. Ils sont là dans le froid, c’est tout à fait pénible pour nous», a-t-il révélé.

Devant cette situation, Christophe Lutundula dit avoir instruit la mission diplomatique congolaise en Pologne de suivre la situation de près et de communiquer l’état des besoins requis à cet effet.

Pour aider ces congolais bloqués en Ukraine, il a annoncé qu’il va recevoir ce lundi l’ambassadeur de Pologne en RDC pour examiner ensemble la possibilité d’autoriser à «nos concitoyens» l’accès sur le territoire Polonais.

Dans la foulée, il a indiqué que le Ministère des Affaires Étrangères a saisi le Haut Commissariat des Réfugiés (HCR) ainsi que l’Organisation Internationale de Migration (OIM) pour voir dans quelle mesure, ils peuvent intervenir dans le plus bref délais pour préserver la vie des congolais, compte tenu de leur spécialité.

«Il y a la possibilité d’organiser un vol et examiner la prochaine étape. Donc la première chose à faire, donc la plus urgente, c’est de dégager nos compatriotes», a déclaré Christophe Lutundula, le Vice-premier Ministre, Ministre des Affaires Étrangères.

Tout savoir sur l’invasion de l’Ukraine par la Russie

La guerre d’Ukraine ou la guerre russo-ukrainienne, est une opération militaire déclenchée le 24 février 2022, sur ordre du président russe Vladimir Poutine.

La campagne militaire, dans le cadre du conflit russo-ukrainien en cours depuis 2013, émerge d’une montée progressive des tensions débutée en 2021, d’abord par un renforcement militaire prolongé sans précédent aux frontières ukrainiennes avec la Russie, la Biélorussie et la Crimée annexée en 2014 par la Russie, puis poursuivie par la reconnaissance par Vladimir Poutine de l’indépendance des autoproclamées Républiques populaires de Donetsk et de Louhansk, dans les jours précédant l’incursion des forces armées russes dans la région du Donbass, dans l’est de l’Ukraine, le 21 février 2022, avant une offensive aérienne, maritime et terrestre sur l’ensemble du territoire ukrainien le 24 février.

À son déclenchement, cette opération militaire est considérée comme la plus importante qu’ait connue l’Europe depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale.

La Russie est accusée, notamment par les Occidentaux, Union européenne, Royaume-Uni, États-Unis et Canada ainsi que par le G7, de mener une guerre d’agression contre l’Ukraine, action condamnée ou déplorée par la grande majorité de la communauté internationale.

Depuis le début de l’offensive russe, environ 422 000 Ukrainiens ont fui le pays, selon un décompte de l’Organisation des nations unies (ONU). Près de la moitié d’entre eux ont atteint la Pologne, d’après le gouvernement polonais.

Carmel NDEO

Soutenez POLITICO.CD!

Si vous appréciez le travail de POLITICO.CD, sachez que votre média ne vit que des contributions et des annonces publicitaires, qui lui permettent de sauvegarder son indépendance éditoriale et de continuer à fournir des enquêtes de qualité. Dès lors, nous vous prions de faire un geste. Chaque contribution, qu'elle soit petite ou grande, fait la différence.

EN CONTINU