Alerte : « Des criminels camouflés derrière l’uniforme de l’armée ougandaise planifient des attentats et actes de sabotage contre les civiles »

- Publicité-

Les forces armées de la RDC et celles de l’Ouganda (UPDF) ont, a travers un communiqué conjoint alerté la population de l’Est de la RDC et celle de l’Ouganda sur la planification des attentats et actes de sabotage par des éléments appartenant à un groupe armé avec des plans sinistres pour discréditer les performances réalisées par les Forces Conjointes dans les actions contre les rebelles ADF basés à l’Est du Congo.

« Les informations recueillies précisent que ces criminels organisés en groupe armé veulent salir la bonne réputation de l’UPDF et des FARDC et créer le doute dans la population de l’Est de la RDC. Dans leur projection, ils veulent nuire aux bonnes relations existant entre l’UPDF et les FARDC, deux Forces de Défense disciplinées et behavioristes, et la population locale qui a bien accueilli et soutenu l’UPDF et les FARDC depuis le lancement de l’opération SHUJA contre les ADF l’année passée », peut-on lire dans ce communiqué.

Selon les deux forces, ces criminels se camouflent derrière l’uniforme similaire à celle de l’armée ougandaise dans le but de faire croire que celle-ci s’est retournée contre les personnes qu’elle s’est engagée à protéger.

« Utilisant le camouflage et l’uniforme similaire à ceux de l’UPDF, cette fraction criminelle a planifié de commettre des atrocités en massacrant des civils innocents dans le but de faire croire que l’UPDF s’est retournée contre les personnes que elle et les FARDC se sont engagées à protéger. Le but ultime recherché est de destabiliser la région et discréditer l’UPDF et les FARDC pour raviver la stigmatisation dans l’opinion », précise les deux armées.

A cet effet, les FARDC et l’UPDF appellent la population à la vigilance et à dénoncer ou signaler tout mouvement suspect des restes des terroristes ADF.

Par ailleurs, les deux forces armées rassurent le public qu’elles ne se laisseront ni distraire ni détournées de leurs missions pour neutraliser définitivement l’ennemi avant de préciser que dans la conduite des opérations, elles respectent les droits de l’homme, le droit International humanitaire et les règles d’engagement.

Carmel NDEO

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

notre sélection