Joseph Kabila porte plainte contre un média namibien pour « diffamation et calomnie »

- Publicité-

Joseph Kabila este en justice le journal « The Namibian » – média namibien – pour « diffamation et calomnie » après la publication de deux articles impliquant l’ex président congolais aux faits de détournement de millions USD du trésor public de la RDC. Dans son premier article intitulé « des milliards perdus de la RDC remontent à la Namibie », The Namibian a affirmé que Joseph Kabila est lié aux deux entreprises de pêches – Égal RDC et Samaki.

« Cet article a également allégué qu’une transaction commerciale entre Égal et Samaki Fishing a été camouflée en une transaction d’importation et d’exportation d’aliments surgelés alors qu’en fait son véritable objectif était néfaste. On prétend qu’Albert Yuma de la Gecamines, Marc Piedboeuf, Éric Monga, Haddis Tulahun et Martha Namundjebo-Tilahun sont les directeurs de Samaki Fishing. La société n’aurait livré que 4 millions de dollars namibiens d’Egal pour une période de quatre ans », explique Kikaya Bin Karubi, proche collaborateur de Joseph Kabila.

Expliquant le pourquoi de cette action judiciaire, Kikaya Bin Karubi estime que « c’est de manière inadmissible et à tort » que l’article lie l’ex président à Samaki Fishing et Égal « en raison des protagonistes et non par la moindre preuve ». Il taxe les affirmations de « The Namibian » de « diffamatoires en présentant des faits avec un tour de passe-passe. Le namibien a fait des hypothèses cruciales mais erronées pour parvenir à ses conclusions ».

Le deuxième article intitulé « Le voyage secret de Kabila en Namibie » – exploité également par POLITICO.CD – a affirmé que Joseph Kabila possédait un luxueux domaine de 36 hectares au sommet d’une colline à Brakwater par l’intermédiaire de Sycamore Investments CC. « Cette affirmation est fausse et dépourvue de toute vérité », rétorque le camp de l’ancien Président Kabila.

Au regard des affirmations de The Namibian, Joseph Kabila a chargé les avocats de Windhoek – capitale de la Namibie – et de Johannesburg de poursuivre ce média. Il a nommé un cabinet d’avocats sud-africain pour réunir et diriger son équipe juridique.

Stéphie MUKINZI

notre sélection