RDC/Djugu : l’armée détruit 3 bastions de la CODECO et neutralise 31 miliciens par des hélicoptères de combats

- Publicité-

Les forces armées régulières de la République Démocratique du Congo ont annoncé, lundi 27 décembre 2021, avoir détruit par des hélicoptères de combats, 3 retranchements du groupe armé CODECO, actif dans plusieurs régions de la province de l’Ituri, notamment dans le territoire de Djugu. Ces bastions sont Digene, Andisa et Dungu qui se situent dans la cité minière de Mungwalu.

Pendant les combats intervenus dimanche 26 décembre, les forces armées FARDC ont, tout de même, neutralisé 31 miliciens et plusieurs d’entre eux s’en sont sortis avec des blessures. L’information est livrée à POLITICO.CD par le lieutenant Jules Ngongo, porte-parole de l’armée en Ituri. Selon lui, les trois retranchements rebelles vers la région de Mungwalu visaient d’attaquer cette cité. La puissance du feu des FARDC les a pilonné et a créé de la panique dans le chef des assaillants.

« Les forces armées ont traité avec succès toutes les cibles des ennemis où les CODECO et leurs alliés se retranchaient pour attaquer Mungwalu. Lors de ces opérations aériennes avec l’appui feu des hélicoptères de combat des forces armées, un bilan provisoire fait étant de 31 miliciens CODECO neutralisés et plusieurs blessés dans le camp ennemi », a confié Jules Ngongo.

À en croire le porte-parole de l’armée, ces pilonnages ont permis d’écarter la menace d’attaque qui pesait sur la commune rurale de Mungwalu. Pour l’instant, les opérations de fouille et de ratissage se poursuivent au sol, a-t-il renseigné.

Notons que dans la même région, cette fois en Irumu, les FARDC sous le commandement du Général Mugisa Muleke Joseph, ont annoncé avoir neutralisé 7 combattants des ADF le dimanche 26 décembre 2021 à Bandimbese, village situé à 18 kilometres de Komanda-centre, une cité visée parfois par les rebelles armés.

Serge Sindani

notre sélection