RDC : La PNC dément l’existence d’un accord signé autorisant les policiers rwandais d’entrer au Nord-Kivu

- Publicité-

La Police Nationale du Rwanda, s’est dite disposée à installer une base opérationnelle dans la ville de Goma pour notamment lutter contre le terrorisme. C’était, selon le site de la police Rwandaise, à l’issue des travaux de 3 jours menés à Kigali, par les deux forces de la police, lesquels ont abouti à la signature d’un mémorandum de la coopération bilatérale dans le cadre de la sécurisation des frontières entre la RDC et le Rwanda.

Ces informations ne sont pas corroborées par la police nationale congolaise. Devant la presse ce samedi 18 décembre à Kinshasa, le commissaire divisionnaire principal de la PNC, Dieudonné Amuli, qui est revenu d’une mission à Kigali, affirme qu’aucun accord n’a été signé pour l’entrée sur le territoire congolais de la police rwandaise, car, rassure-t-il, il n’a ni qualité ni grade.

« (…) Malheureusement sur les réseaux sociaux, beaucoup de (commentaires soutiennent que Dieudonné Amuli Bahigwa) est allé à Kigali pour signer les accords pour qu’une force de police rwandaise vienne en RDC (…) Mais c’est ça la vérité maintenant : nullement et nulle part nous avons fait allusion à une force de police rwandaise en RDC. Pas du tout ! Nous, la PNC, devons restées dans nos obligations constitutionnelles », a-t-il nié.

Dans la même foulée, Dieudonné Amuli Bahigwa a tout de même coupé court aux suspicions sur la présence tant signalée des éléments de la police en République démocratique du Congo. « Aucun policier rwandais ne se trouve sur le sol congolais. », a-t-il démenti, avant de préciser que « la police nationale congolaise (PNC) assure pleinement sa mission régalienne de protéger et sécuriser les personnes et leurs biens ».

« Nous n’avons pas besoin aujourd’hui de nous dérober de cette mission constitutionnelle et aller prendre une force étrangère pour sécuriser la population congolaise. Non ! ça c’est faux et archifaux. C’est que, je vous dit c’est la voix autorisée et c’est la vérité, nul part on a fait allusion dans nos entretiens à ça », a poursuivi le commissaire divisionnaire principal, Dieudonné Amuli Bahigwa.

Pour Amuli, sa récente présence à Kigali, au Rwanda, était loin de ce qui se raconte dans les réseaux sociaux. Il s’est retrouvé à Kigali dans le cadre de sa mission comme président de l’EAPCCO (Coopération régionale des chefs de police de l’Afrique centrale), un poste qu’il occupe depuis octobre 2021.

Serge Sindani

notre sélection