Ituri : Des officiers supérieurs des FARDC et PNC condamnés à 10 ans de prison pour « détournement et usage des faux »

- Publicité-

La haute Cour militaire siégeant en matière répressive en chambre foraine a condamné en appel les colonels Robert Kasongo, Bruno Ngwadele, Lt colonel Delphin Sadiki et le commissaire supérieur principal Laurent Kombolwa à dix(10) ans de servitude pénale principale (SPP) chacun sans admission de circonstances atténuantes pour « détournement des deniers publics et faux et usage de faux », dans ses cinq(5) arrêts rendus tard dans la soirée lors d’une audience publique, a constaté mercredi l’ACP.

Cette juridiction militaire qui reconduit les peines du premier juge a également ordonné la destitution de ces condamnés de forces armées tout en réformant partiellement le jugement du premier degré concernant la restitution de 180.000 FC et de 200.000 par chaque prévenu.

Par contre la haute cour militaire sous la présidence du colonel magistrat Martin Kalala a ordonné la restitution solidairement par les prévenus Robert Kasongo, Laurent Kombolwa, Delphin Sadiki de la somme de l’ordre de 30.000 USD, pour Delphin Sadiki seul de la somme de 29.245 USD, la restitution par le prévenu Robert Kasongo la somme de 37.106 USD non justifiés destinés de matériels pour le 3206 régiment et Bruno Ngwadele la somme de 16.350 USD.

En plus de restituer ces sommes d’argent les prévenus sont astreints au paiement de frais d’instance de 500.000 FC endéans trois(3) mois.

En revanche quant au colonel Walter Nlandu Matondo cité dans le même dossier condamné par le premier juge à dix(10) ans de SPP et de sa destitution de l’armée la haute cour militaire l’a acquitté de toutes ces préventions.

Par ailleurs, la haute Cour a confirmé l’œuvre entreprise par le premier juge qui a condamné le lieutenant Trésor Kibonge à la servitude pénale à perpétuité pour meurtre d’un capitaine et sa destitution des FARDC.

Au cours de la même audience de plus de deux(2) heures la haute cour militaire a infligé au Lt colonel Simon Kangela la peine de cinq(5) ans de SPP et de sa destitution de l’armée pour « outrage et violation de consigne » avec admission de circonstances atténuantes.

En guise de dommages et intérêts il est sommé de payer la somme de 5.000 USD en franc congolais pour tous préjudices subis par la partie civile et le frais d’instance taxé à 300.000 Fc.

Enfin la haute cour militaire a condamné avec admission de circonstances atténuantes le colonel Exaucé Sadiki à cinq(5) ans de SPP pour « violation de consigne » tandis-que le major Léopold Kusagba en a écopé la peine de deux(2) ans de SPP avec de circonstances atténuantes pour « violation de consigne » et acquitté de détournement des effets militaires au bénéfice du doute.

Stéphie MUKINZI & ACP

notre sélection