PUBLICITÉ

RDC : Félix Tshisekedi instruit l’IGF de contrôler le secteur minier congolais dans son ensemble

Le Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, a présidé, vendredi, par visio-conférence, la 29ème session du Conseil des ministres au cours de laquelle il a donné, dans sa communication, des instructions formelles pour la gestion du secteur minier en RDC. Les instructions du Chef de l’Etat, a rapporté le ministre de la Communication et médias, porte-parole du gouvernement, Patrick Muyaya Katembwe, dans le compte rendu fait à la presse, vise à rationaliser ce secteur, afin d’accroître la contribution dudit secteur dans le budget de l’Etat et de faire bénéficier à la population congolaise nos richesses minières, ou d’autorisation d’exploitation des carrières permanentes à la suite des manquements des obligations administratives et sociales contenues dans l’art. 286 du Code minier ; de poursuivre l’identification des périmètres de recherche où s’effectuent les activités minières illicites ; de démarrer les travaux de la Commission chargée d’identifier toutes les sociétés minières sensées céder à l’Etat congolais 10% de leur capital social au moment de la transformation des permis de recherche en permis d’exploitation conformément à l’art. 71 litt. 2 du Code minier, etc.

Ainsi, en attendant que toute la lumière soit faite sur le processus de déchéance des permis de recherche concernés par ce processus, le Président de la République recommandé à la ministre des Mines une série de mesures entre autres : de suspendre l’action des permis de recherche des droits miniers et ou des carrières, ainsi que les mutations et amodiations des droits miniers jusqu’à l’assainissement total du fichier cadastral par le Cadastre minier ; de déclencher la procédure de retrait des droits miniers

Il a demandé au Premier ministre de créer une Commission nationale de politique culturelle sur le rapatriement du patrimoine culturel congolais comprenant les ministères concernés, les experts, les scientifiques, les autorités traditionnelles, etc.

Le dernier point de la communication du Chef de l’Etat a porté sur l’organisation à Kinshasa de deux grandes rencontres africaines, à savoir : « DRC Africa Forum », prévu du 24 et 25 novembre courant en partenariat avec la CEA et la Conférence inaugurale de Haut niveau sur l’élimination des violences contre les femmes et les filles en Afrique, prévue le 25 novembre 2021.

Le Chef de l’Etat à insisté pour qu’un rapport sur le niveau d’exécution de ces instructions soit présenté dans les prochains jours, avant de demander à l’Inspection générale des finances (IGF), de se pencher sur le contrôle du secteur minier dans son ensemble. Le deuxième point de la communication du Chef de l’Etat a porté sur le nouveau Programme de modernisation du système de gestion des finances publiques.

Stéphie MUKINZI

- Publicité -

EN CONTINU