PUBLICITÉ

Congo Hold-up : le camp Kabila dénonce une « fixation haineuse » sur la personne de l’ancien Président

En réaction aux accusations du rapport porté par plusieurs médias et organisations, éclaboussant l’ancien « Raïs », le camp Kabila dénonce ce qu’il qualifie de « fixation haineuse » sur la personne du Président honoraire. Dans un communiqué de presse dont une copie est parvenue à POLITICO.CD, Barbara Nzimbi, sa conseillère en communication, juge « difficile à comprendre » les accusations « non fondées » à comparer au bilan de la gestion « salvatrice de ce signe fils » d’Afrique qui a rendu « ses lettres de noblesse » à la RDC.

« Après les Panama, Pandora papers et autres qui ont exposé différentes
pratiques financières dans le monde entier et cité différentes personnalités,
il est étonnant que cette enquête ne cible que la personnalité du Président
honoraire de RDC. Cette fixation haineuse de certains médias et associations sur la personne du Président honoraire que certains ont conceptualisé en « Kabilabashing », toujours les mêmes et provenant du même espace géopolitique, est difficilement compréhensible  quand on met en face de ces accusations non fondées, le bilan de la gestion salvatrice de ce digne fils d’Afrique qui a rendu ses lettres de noblesse à la République Démocratique du Congo à
savoir: pacifi cation-réunifi cation- Constitution de 2006-démocratisation avec trois cycles électoraux-relance économique et alternance pacifi que historique », dénonce la conseillère en communication de Joseph Kabila.

- Publicité-

Dans le communiqué, Barbara Nzimbi dément toutes les allégations contenues dans ce rapport et appelle les congolais à ne pas « succomber à cet énième tentative de décrédibilisation ».

« Le peuple Congolais est appelé à ne pas succomber à cet énième tentative
de décrédibilisation et non la dernière, à demeurer dans la vigilance tous azimuts et dans la sagesse patriotique face à cet acharnement injustifié de puissances occultes qui n’ont jamais digéré les choix courageux de souveraineté opérés sous la Présidence de Joseph Kabila notamment en matière électorale et minière », lit-on.

Le service de communication de Joseph Kabila regrette que son image et son nom soient utilisés « abusivement comme produit d’appel pour tenter de crédibiliser une démarche médiatique dont l’opportunité est questionnable ».

« Alors que l’image et le nom du Président de la République Honoraire sont utilisés abusivement comme produit d’appel pour tenter de crédibiliser cette
démarche médiatique dont l’opportunité est questionnable, à trois ans près de la première alternance pacifi que historique au sommet de l’Etat depuis l’indépendance du pays en 1960, aucune ligne de ce rapport compilant d’après ces auteurs plus de trois millions de documents ne démontre l’implication
factuelle ou même implicite de l’institution Président de la République qu’il a eu l’honneur de diriger pendant 18 ans. Sont cités une banque commerciale, des institutions nationales et des sociétés privées dont les responsables au moment des faits supposés sont identifi és et n’ont rien à avoir avec la Présidence de la République d’époque », lit-on.

Stéphie MUKINZI

Soutenez POLITICO.CD!

Si vous appréciez le travail de POLITICO.CD, sachez que votre média ne vit que des contributions et des annonces publicitaires, qui lui permettent de sauvegarder son indépendance éditoriale et de continuer à fournir des enquêtes de qualité. Dès lors, nous vous prions de faire un geste. Chaque contribution, qu'elle soit petite ou grande, fait la différence.

2 Commentaires

  1. L’ANCIEN PRESIDENT JKK,MERITE LE RESPECT ET L’HONNEUR,PEUPLES CONGOLAIS ARRETONS LA HAINE, NOUS RISQUONS DE NOUS ENGLOUTIRENT DANS UN TROUS PROFOND SANS ISSU DE SORTIE.

Comments are closed.

EN CONTINU

%d blogueurs aiment cette page :